Source ID:; App Source:

Alouettes: un match de fous contre les Blue Bombers

Jake Thomas (95) tente d'empêcher le quart Troy Smith... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Jake Thomas (95) tente d'empêcher le quart Troy Smith de décocher une passe.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

(MONTRÉAL) Que se passe-t-il lorsque la meilleure attaque de la LCF affronte l'une des meilleures défenses du circuit? En général, on obtient un duel serré, âprement disputé, et qui donne souvent lieu à de nombreux jeux spectaculaires. C'est exactement ce dont les 20 384 spectateurs réunis au stade Percival-Molson ont été témoins, vendredi soir, à l'occasion du match entre les Alouettes et les Blue Bombers de Winnipeg.

Toute la soirée, ces partisans ont eu droit à du jeu on ne peut plus palpitant, où les deux équipes se sont échangé l'avance à qui mieux mieux. Mais au bout du compte, ce sont les Bombers qui sont sortis vainqueurs de cet affrontement par la marque de 34-33.

Menés par les Drew Willy, Nic Grigsby et autres Aaron Kelly, les Bombers débarquaient en ville auréolés du titre de rois offensifs de la LCF. Adeptes des longs jeux de passe, ils n'ont eu de cesse de mettre la tertiaire des Alouettes à l'épreuve.

Sauf que celle-ci, à l'image du reste de la défense des Moineaux, s'est encore une fois montrée aussi coriace qu'efficace en exécutant un superbe travail de couverture aux dépens de leurs receveurs. Malheureusement pour les locaux, les visiteurs ont quand même su la décoder au moment opportun.

Le 85 marque

On l'attendait depuis un moment. Il est enfin arrivé. À son troisième match avec les Alouettes, Chad Johnson a inscrit son premier touché en carrière dans la LCF. Au premier quart, le numéro 85 s'est habilement défait de ses couvreurs dans la zone des buts avant d'accepter une passe de 46 verges de Troy Smith, ce qui ouvrait du coup la marque pour les siens.

Connu pour ses célébrations extravagantes après un touché, Johnson a souligné son exploit en y allant d'un bon gros câlin à l'endroit d'un des arbitres. Et comme on le connaît, il lui a sans doute murmuré un «je t'aime» à l'oreille.

Ce sont cependant les Bombers qui ont conclu la demie en avance, grâce entre autres à des touchés du troisième quart-arrière Robert Marve et du secondeur Desia Dunn, après des courses de 1 et 70 verges respectivement. Dunn a récupéré un ballon que Troy Smith, qui mettait du temps à lancer, venait de laisser tomber après un plaqué de Jason Vega.

L'histoire de cette première demie s'est cependant écrite sous le signe de l'indiscipline. Tant Montréal que Winnipeg ont écopé de plusieurs punitions, bien souvent coûteuses. Pour vous donner une idée, au cours du seul premier quart, les Alouettes ont été punis 7 fois pour des pertes totalisant 78 verges...

Suspense constant

Tout le monde a continué à se ronger les ongles en deuxième demie. Les Als ont d'abord repris l'avance grâce à un beau touché de Kenny Stafford, qui a ramené une passe de Smith sur 49 verges. Smith a ensuite envoyé le ballon sur 5 verges à S.J. Green, qui a ainsi inscrit son premier majeur de l'année.

Les Bombers n'avaient cependant pas dit leur dernier mot. Chris Randle a intercepté une passe de Smith avant de la ramener tout droit dans la zone des buts, 28 verges plus loin.

On croyait bien que c'en était fait des Manitobains après que Daryl Townsend eut récupéré un ballon qui venait d'échapper à Demond Washington après un botté de dégagement, sauf que Drew Willy a envoyé une passe de 18 verges à Julian Feoli-Gudino, ce qui a replacé les Bombers avec moins de 30 secondes à faire au match. Ce fut le coup de grâce.

Merci, coach Trestman

Les Alouettes ont profité de la mi-temps pour rendre hommage à leur ancien entraîneur-chef, Marc Trestman. Avec celui-ci aux commandes, l'équipe a participé au match de la Coupe Grey trois saisons consécutives, remportant le trophée en 2009 et 2010.

Ému et chaudement applaudi par la foule, l'ex-pilote des Oiseaux a tenu à remercier toute l'organisation l'ayant entouré au cours de son séjour à Montréal, dont le propriétaire Bob Wetenhall, «l'incomparable» directeur général Jim Popp et les partisans.

Les Alouettes disputeront leur prochain match samedi soir, alors qu'ils iront visiter les Lions de la Colombie-Britannique. Et parions que ces derniers voudront venger leur gênant revers subi aux mains des Oiseaux la semaine dernière.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer