Alouettes: André Bolduc se joint au personnel d'entraîneurs

André Bolduc, qui a dirigé le Vert &... (Photo Claude Poulin, archives La Tribune)

Agrandir

André Bolduc, qui a dirigé le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke de 2007 à 2011, oeuvrera principalement auprès des receveurs de passes.

Photo Claude Poulin, archives La Tribune

Au lendemain de la nomination de Tom Higgins en tant qu'entraîneur-chef de l'équipe, les Alouettes ont annoncé hier l'embauche d'André Bolduc, l'ex-pilote du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, à titre d'entraîneur adjoint à l'attaque.

Les deux parties se sont entendues sur les termes d'un contrat d'une saison, il y a trois semaines, après avoir entrepris les pourparlers en janvier. L'équipe attendait d'avoir déniché son entraîneur-chef avant d'officialiser le tout. Bolduc a été pressenti pour la première fois il y a un an, le 18 février 2013, mais il a alors dû décliner l'offre afin de passer des examens liés à son emploi de conseiller chez Groupe Investors.

«Mon contrat avec les Alouettes me permettra de conserver mon travail. C'était important pour moi. Je n'aurais pas accepté autrement», a-t-il expliqué hier en entrevue avec La Presse.

Bolduc, qui a dirigé le Vert & Or de 2007 à 2011, oeuvrera principalement auprès des receveurs de passes, en collaboration avec leur entraîneur Erik Campbell. Il a lui-même évolué à cette position au cours des six saisons qu'il a passées dans la Ligue canadienne de football (de 1996 à 2001) avec les Als, les Rough Riders d'Ottawa et les Eskimos d'Edmonton.

Impressionné par le gabarit général du groupe de receveurs des Alouettes, mentionnant entre autres Jamel Richardson et S.J. Green, il compte déjà leur apprendre à se servir au maximum de cet avantage. «Un peu à la manière d'un joueur de basketball sur un court», précise-t-il.

«Il y a un certain travail technique à faire. J'ai regardé les matchs la saison dernière. Certaines choses m'ont sauté aux yeux, et je sais que je vais pouvoir les aider. Prenons un gars comme Éric Deslauriers, par exemple. Je sais que je peux en faire un meilleur joueur. Mais de manière générale, c'est certain que le talent est là», fait-il savoir.

Bolduc rejoint par le fait même un entraîneur-chef qu'il connaît bien. C'est Higgins qui l'a repêché à l'époque où il était directeur général des Eskimos.

«C'est un gars cartésien et organisé, a dit Bolduc au sujet du nouveau pilote des Oiseaux. Tout sera planifié. On saura ce qu'on aura à faire en tant qu'entraîneurs. Les joueurs sauront aussi sur quel pied danser et quelles seront les attentes envers eux, tant individuellement que collectivement.»

Une autre embauche?

Par ailleurs, La Tribune a rapporté hier qu'un autre ancien du Vert & Or, Jean-Vincent Posy Audette, avait été engagé au sein de la brigade d'entraîneurs des Alouettes. Le club n'a toutefois pas voulu confirmer cette information.

Selon le quotidien sherbrookois, Posy Audette serait entraîneur volontaire à la défense. Il s'agirait essentiellement d'une façon pour lui de gagner en expérience de coaching au niveau professionnel. Marc Calixte, ancien des Stampeders de Calgary, occupait d'ailleurs un poste similaire l'année dernière.

Coordonnateur défensif de l'équipe de l'Université de Sherbrooke pendant deux saisons, Posy Audette avait été recruté par Bolduc en 2007 lorsqu'il faisait partie des Carabins de l'Université de Montréal. En décembre dernier, le Vert & Or a choisi de ne pas renouveler son contrat.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer