Les Patriots en terrain connu

Tom Brady fera face à une équipe qui... (Photo Winslow Townson, USA TODAY)

Agrandir

Tom Brady fera face à une équipe qui n'a rien à perdre, ce soir à Foxboro.

Photo Winslow Townson, USA TODAY

Pour la sixième fois depuis le début de l'ère Bill Belichick-Tom Brady, les Patriots entameront leurs séries éliminatoires un samedi soir à Foxboro. L'équipe de la Nouvelle-Angleterre a une fiche parfaite en séries le samedi soir, mais cette fois, le risque de défaite sera plus grand.

Les Colts d'Indianapolis peuvent déjà considérer leur saison actuelle comme un succès. Andrew Luck et ses jeunes coéquipiers ont remporté un premier titre de division, puis une première victoire en séries, le week-end dernier contre les Chiefs de Kansas City. C'est donc une équipe qui n'aura rien à perdre qui se présentera au Gillette Stadium, ce qui est toujours dangereux pour l'adversaire.

Ce n'est pas tant que Luck ait réussi à effacer un déficit de quatre touchés contre les Chiefs qui est impressionnant de la récente victoire des Colts. C'est qu'il l'ait fait avec essentiellement un seul ailier espacé de talent à sa disposition, soit T.Y. Hilton.

Les Colts ont d'ailleurs embauché le vétéran et ancien receveur des Pats Deion Branch, plus tôt cette semaine. Le joueur par excellence du 39e Super Bowl ne devrait toutefois pas être très utilisé ce soir. Mais puisqu'on présume que les Patriots ne passeront pas la soirée à se faire brûler par Hilton comme l'ont bêtement fait les Chiefs, Branch pourrait réussir quelques jeux importants.

D'autres joueurs devront cependant contribuer davantage au jeu aérien des Colts s'ils veulent passer en finale de l'Américaine. On pense entre autres aux décevants Coby Fleener et Darrius Heyward-Bey.

Cela dit, une victoire des Colts passe probablement par une bonne performance de son jeu au sol. Les Patriots ont terminé 30es contre la course (2145 verges), un mauvais rendement attribuable en très grande partie à l'absence de leurs deux meilleurs joueurs défensifs, Vince Wilfork et Jerod Mayo.

La défense des Pats a encaissé un autre dur coup au début de la semaine, lorsque la saison du secondeur Brandon Spikes a officiellement pris fin en raison d'une blessure à un genou. Comme Wilfork et Mayo, l'ancien porte-couleurs des Gators de l'Université de la Floride se distingue contre la course.

Donald Brown est généralement productif, mais le moment est venu pour l'autre principal demi offensif des Colts de faire le boulot. Trent Richardson a coûté un précieux choix de première ronde aux Colts l'automne dernier et le moment est venu pour lui de leur donner un bon rendement de leur investissement.

Deux longues semaines...

L'attaque des Pats ne devrait pas avoir beaucoup de difficulté à marquer. Quels joueurs seront-ils appelés à surveiller Julian Edelman et Danny Amendola? Le meilleur demi de coin des Colts, Vontae Davis, joue actuellement en dépit d'une blessure à l'aine. Pas facile de couvrir des receveurs agiles comme Edelman et Amendola dans ces circonstances...

Candidat sérieux au titre du meilleur joueur défensif de la ligue, Robert Mathis aura-t-il un grand impact sur le match de ce soir? Compte tenu du jeu de courtes passes des Pats, le secondeur extérieur risque d'être plus discret que la semaine dernière.

S'il y a une surprise en deuxième ronde, les chances sont bonnes qu'elle survienne à Foxboro. L'entraîneur des Colts, Chuck Pagano, a passé plusieurs saisons avec la défense des Ravens de Baltimore, une unité qui a toujours bien fait contre Brady et compagnie.

En contrepartie, Belichick et Brady ont eu deux semaines pour préparer leur plan de match. Deux semaines pour choisir comment attaquer une défense vulnérable. Voilà pourquoi les Pats devraient accéder à leur septième finale de conférence en 13 ans.

Notre prédiction: Colts 27, Patriots 31

Le 12e homme

Le deuxième tour des séries commencera à Seattle avec un affrontement entre les deux équipes qui ont été considérées comme les meilleures de la NFC pendant une bonne partie de la saison, les Seahawks et les Saints de La Nouvelle-Orléans.

C'est justement après le choc précédent entre les deux formations, le 2 décembre, que cette perception a changé. Ce soir-là, les Seahawks ont servi une rince de 34-7 à l'équipe à la fleur de lys.

Mais après avoir signé la toute première victoire à l'étranger en séries de leur histoire, samedi dernier à Philadelphie, les Saints commenceront le match avec une confiance retrouvée. Peuvent-ils éliminer les puissants Seahawks, qui sont favoris par huit points?

Pour y parvenir, ils ne pourront pas se permettre de perdre la bataille des revirements comme ils l'ont fait contre les Eagles. Drew Brees et le coordonnateur défensif Rob Ryan devront donc être au sommet de leur art.

Les Saints devraient offrir un vaillant effort, mais au final, Russell Wilson, Marshawn Lynch, Percy Harvin (de retour au jeu aujourd'hui) et le Legion of Boom représenteront une trop grande commande. Surtout avec la bruyante foule du CenturyLink Field, alias le 12e homme, derrière eux.

Notre prédiction: Saints 24, Seahawks 27




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer