La saison de rêve des Chiefs s'est terminée en cauchemar

Lors d'une brève conférence de presse, dimanche, Reid... (PHOTO THOMAS J. RUSSO, USA TODAY)

Agrandir

Lors d'une brève conférence de presse, dimanche, Reid a indiqué qu'il ne devrait pas y avoir beaucoup de changements au sein de l'équipe.

PHOTO THOMAS J. RUSSO, USA TODAY

Associated Press
KANSAS CITY, Mo.

À plusieurs niveaux, c'était un rêve. Passer d'une fiche de 2-14 et du premier choix au repêchage dans la NFL à un dossier de 11-5 et une place en éliminatoires. Cependant, le rêve a pris fin d'une façon absolument cauchemardesque avec un effondrement catastrophique en deuxième demie.

Il n'est donc pas surprenant que les joueurs des Chiefs de Kansas City avaient de la difficulté à faire le bilan de leur saison dans les minutes et les heures qui ont suivi un revers crève-coeur de 45-44 face aux Colts, samedi à Indianapolis.

«Vous savez, je pense que nous allons devoir utiliser ça comme motivation, a déclaré le quart des Chiefs Alex Smith dimanche, lors du bilan de fin de saison. Je pense qu'il est important de jouer dans ce type de matchs. Je pense qu'ils sont contagieux. Vous retournez en saison régulière et vous avez cette mentalité. Vous avez ce désir de revenir en éliminatoires.

«Je pense que la fondation de cette équipe est établie en vue de la prochaine saison.»

Les Chiefs ont perdu leurs huit derniers matchs éliminatoires, un record, et leur dernière victoire remonte à la saison 1993. La dernière fois que les Chiefs ont remporté un match qui compte vraiment, la majorité des joueurs présentement avec l'équipe étaient à l'école primaire et certains portaient encore des couches.

Et pendant trois quarts, les choses s'annonçaient différemment samedi. Les Chiefs menaient 31-10 à la mi-temps et avaient creusé l'écart à 38-10 en profitant d'une interception tôt au troisième quart pour ajouter un majeur qui, selon plusieurs joueurs des Chiefs, auraient dû sceller l'issue de la rencontre.

Le problème, c'est qu'ils ont commencé à jouer comme si la victoire était acquise, alors qu'Andrew Luck et les joueurs des Colts ayant déjà joué en éliminatoires ont joué comme s'ils n'avaient rien à perdre.

Le résultat a été une remontée spectaculaire, causée par l'effondrement d'une défensive qui avait été brillante lorsque les Chiefs avaient amorcé la saison en enchaînant neuf victoires. Luck a découpé en pièces une tertiaire qui avait démontré des faiblesses contre des quarts élites comme Peyton Manning et Philip Rivers et une passe de touché de 64 verges à T.Y. Hilton avec 4:21 à faire a couronné la deuxième remontée la plus importante dans l'histoire des éliminatoires de la NFL.

«Je me suis assis et j'ai parlé aux gars ce matin et il y avait plusieurs visages qui en disaient long, a raconté l'entraîneur-chef des Chiefs Andy Reid, dimanche. Ils ont le coeur brisé. Je peux comprendre ça.

«C'est normal qu'ils soient blessés, a ajouté Reid. Ça va nous rendre encore meilleurs.»

Lors d'une brève conférence de presse, dimanche, Reid a indiqué qu'il ne devrait pas y avoir beaucoup de changements au sein de l'équipe.

La majorité des joueurs clés des Chiefs sont déjà sous contrat en vue de la prochaine saison. Le départ le plus important pourrait être celui du bloqueur à gauche Branden Albert. Les Chiefs pourraient le laisser partir sur le marché des joueurs autonomes puisqu'ils ont déjà d'autres options au sein de l'équipe.

Ils chercheront probablement à améliorer le groupe de receveurs et la tertiaire via le marché des joueurs autonomes et le repêchage, mais le noyau devrait demeurer intact.

Nick Foles... (PHOTO MATT ROURKE, AP) - image 2.0

Agrandir

Nick Foles

PHOTO MATT ROURKE, AP

Eagles: l'avenir de Foles est prometteur, mais celui de Vick?

PHILADELPHIE - Nick Foles a dominé la NFL au chapitre du taux d'efficacité, a aidé les Eagles de Philadelphie à remporter le titre de la section Est de la Nationale et a accumulé des statistiques remarquables pour un joueur de deuxième année.

A-t-il déjà obtenu le titre de quart no 1 de l'équipe?

«Je ne veux pas faire de commentaires sur un joueur en particulier, mais comment pouvez-vous ne pas être impressionné par Nick et ce qu'il a accompli, a déclaré le propriétaire des Eagles Jeffrey Lurie après un revers de 26-24 face aux Saints de La Nouvelle-Orléans, samedi, lors du premier tour éliminatoire. Incluant ce soir: aucun revirement et il a réussi une remontée quand le pointage était 20-7. C'est très impressionnant.»

Si le fait que les Eagles sont passés de dernier à premier sous les ordres de l'entraîneur-chef recrue Chip Kelly a été la plus grosse surprise, l'émergence de Foles occupe certainement le deuxième rang sur cette liste. Il a excellé après avoir remplacé Michel Vick, blessé, lors de la cinquième semaine de la saison.

Foles a lancé 29 passes de touché, dont deux face aux Saints, et a été victime de seulement deux interceptions, établissant un record de la NFL pour le ratio passe de touché/interception. Son taux d'efficacité de 119,2 représente le troisième meilleur dans l'histoire de la NFL. Il a compilé un dossier de 8-3 en tant que partant.

De plus, Foles a démontré de la hargne, du leadership et une maturité étonnante pour quelqu'un qui aura 25 ans le 20 janvier prochain.

«Je sais que la saison est terminée, mais nous allons continuer à travailler et à grandir en tant qu'équipe, a dit Foles. J'aime jouer ici, j'aime cette ville et j'aime cette équipe, car je sais qu'elle a un coeur. Ce coeur est la ville de Philadelphie. Comme le »coach« Kelly le dit, nous nous battons et nous allons continuer à nous battre.»

Kelly a déjà dit à la blague que Foles allait être son partant pour «des milliers d'années». Si on ne peut pas nier le succès que Foles a obtenu, il ne faut pas oublier non plus que son manque de vitesse n'est pas idéal pour le style de jeu prôné par Kelly.

Les jeux d'options n'ont pas fonctionné contre les Saints, qui ont limité le meilleur porteur de ballon cette saison dans la NFL LeSean McCoy à 77 verges de gains en 21 courses. Puisque Foles court rarement avec le ballon, les Saints se sont concentrés sur McCoy lors des jeux d'options. Foles a gardé le ballon une seule fois et a gagné seulement trois verges de gains.

Il ne serait donc pas surprenant si les Eagles tentaient de conserver les services de Vick comme réserviste. Vick, qui a touché un salaire de sept millions de dollars US cette saison, avait gagné le poste de partant lors du camp d'entraînement et avait bien fait avant de subir une blessure à une cuisse.

«Michael a été aussi impressionnant (que Foles) à l'interne, a raconté Lurie. Il est un coéquipier très mature, un meneur et il a énormément aidé Nick. Il a représenté l'équipe avec classe.»

Vick a compilé un dossier de 20-20 en tant que partant chez les Eagles et a raté au moins trois matchs en raison de blessures à chacune de quatre dernières saisons. Il aura 34 ans au début de la saison 2014, il croit pouvoir être partant et il pourrait obtenir une chance d'être le no 1 ailleurs. Il s'est cependant dit ouvert à rester avec les Eagles.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Chargers l'emportent face aux Bengals

    Football

    Les Chargers l'emportent face aux Bengals

    Les Chargers de San Diego ont profité des trois revirements provoqués par Andy Dalton en deuxième demie et ont prolongé la série d'insuccès des... »

  • Les 49ers éliminent les Packers

    Football

    Les 49ers éliminent les Packers

    Phil Dawson a réussi un placement de 33 verges alors qu'il n'y avait plus de temps au cadran, Colin Kaepernick a récolté 227 verges de gains par la... »

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer