Les Alouettes disputeront leur dernier match de la saison vendredi soir, contre les Argonauts à Toronto. Même si l'équipe de Jim Popp est assurée de terminer troisième de sa division, cette dernière rencontre pourrait lui permettre de trouver son rythme à l'aube des séries éliminatoires.

Mis à jour le 1er nov. 2013
Miguel Bujold LA PRESSE

«C'est un match significatif. On entend à gauche et à droite que c'est un match qui ne veut rien dire, mais il est très important à mes yeux. Notre attaque ne possède pas beaucoup d'expérience, on doit donc profiter de cette occasion pour peaufiner notre préparation afin d'entreprendre les séries du bon pied», a analysé Luc Brodeur-Jourdain.

À moins d'un changement de dernière minute, tous les joueurs réguliers des Alouettes seront de la partie vendredi soir, dont le quart-arrière Troy Smith. De tous les joueurs, Smith est d'ailleurs celui qui a le plus besoin de temps de jeu avant le début des séries.

«Il n'y a aucun doute. Les quarts-arrières ont toujours besoin de plus de répétitions et de temps de jeu possibles. Et il n'y a rien comme disputer un match afin de prendre de l'expérience», a reconnu Smith, qui amorcera son troisième match seulement dans la LCF.

La décision de faire appel à sa formation régulière n'a pas été difficile à prendre pour Popp. Comme tout le monde, l'entraîneur-chef sait très bien que son équipe a encore plusieurs choses à corriger, et en très peu de temps.

«On ne joue toujours pas comme je le voudrais, et on reste inconstants. On doit trouver le moyen de commencer les séries à notre mieux», a dit Popp, qui s'attend toutefois à ce que son équipe surprenne au cours du prochain mois.

«On cherche encore certaines réponses, mais il n'est pas encore trop tard pour les trouver. On doit se concentrer sur les quatre prochaines semaines et oublier tout le reste. Et si notre équipe se met en marche à partir de vendredi [ce soir], on peut gagner quatre matchs de suite et remporter la Coupe Grey.

«Je crois que tous les membres de notre équipe estiment qu'on est aussi talentueux que n'importe quelle autre équipe dans la ligue», a ajouté Popp.

Cox est d'accord

C'est, en effet, une opinion que partagent plusieurs joueurs des Alouettes, dont Chip Cox.

«Je ne serais pas ici si je ne croyais pas fermement qu'on peut tout rafler ou si je pensais qu'on se ferait éliminer dès notre premier match des séries. On peut vaincre n'importe quelle équipe dans la ligue et on est aussi talentueux que n'importe quelle équipe», a dit le joueur par excellence des Als.

«La différence entre une victoire et une défaite est vraiment très mince. Si on peut trouver la potion magique, on atteindra peut-être notre pic au meilleur moment», a renchéri Popp.

Contrairement aux Alouettes, les Argonauts laisseront plusieurs joueurs importants, dont le quart Ricky Ray, sur les lignes de côté. L'équipe de Scott Milanovich disputera son match suivant le 17 novembre. Elle accueillera alors les Alouettes ou les Tiger-Cats de Hamilton en finale de l'Est.