La 94e saison de la NFL se mettra en branle le 5 septembre, alors que les Ravens de Baltimore amorceront la défense de leur titre en visitant les Broncos à Denver. Afin de bien vous préparer en vue de cette nouvelle saison, La Presse vous présente un portrait de chacune des huit divisions de la ligue. Voici la cinquième partie de notre série.

Miguel Bujold LA PRESSE

1. GIANTS DE NEW YORK

On parle beaucoup des 49ers de San Francisco, des Seahawks de Seattle et des Falcons d'Atlanta, mais il ne faudrait pas oublier les Giants lorsqu'il est question des principaux aspirants au Super Bowl dans la Conférence nationale. Remarquez que ça fait sûrement l'affaire de Tom Coughlin et de ses joueurs, car personne ne parlait d'eux en 2007 et en 2011...

Si les Giants ont gagné les grands honneurs lors de ces deux années, c'est en très grande partie grâce à la pression qu'ils exerçaient sur les quarts adverses. Cet aspect de leur jeu a toutefois été très décevant la saison dernière.

Osi Umenyiora joue maintenant à Atlanta, et Justin Tuck a beaucoup ralenti. Jason Pierre-Paul devra donc fournir des performances à la hauteur de son immense talent, lui qui n'a récolté que 6,5 sacs en 2012. D'autant que les secondeurs et la tertiaire sont vulnérables.

Eli Manning aura encore la chance de lancer le ballon à l'un des meilleurs duos d'ailiers espacés de la ligue en Victor Cruz et Hakeem Nicks. D'autres receveurs devront toutefois produire afin d'alléger le poids sur les épaules de ces deux joueurs.

Au sol, le porteur régulier devrait être David Wilson, le premier choix du club en 2012, puisque Ahmad Bradshaw a été remercié après six saisons avec l'équipe. Même si elle est encore bonne, la ligne offensive ne représente plus une grande force comme il y a quelques années.

83: Tom Coughlin a remporté 83 victoires en saison régulière depuis qu'il a été nommé entraîneur-chef des Giants, en 2004. C'est six de plus que Bill Parcells, et ça lui procure le deuxième rang de l'histoire du club.

Fiche en 2012: 9-7

Prédiction en 2013: 10-6

2. COWBOYS DE DALLAS

Jerry Jones avait promis qu'il y aurait des changements au terme de la saison dernière, et le proprio a tenu parole. Monte Kiffin a remplacé Rob Ryan à titre de coordonnateur défensif, et c'est Bill Callahan plutôt que Jason Garrett qui choisira les jeux en attaque.

Puisque Kiffin préfère le 4-3 au 3-4, DeMarcus Ware et Anthony Spencer occuperont dorénavant des postes d'ailiers défensifs. La ligne défensive misera donc manifestement sur la vitesse.

Peu de secondeurs intérieurs réussissent autant de jeux importants que Sean Lee, et les Cowboys possèdent un bon trio de demis de coin avec Morris Claiborne, Brandon Carr et Orlando Scandrick. Il y a toutefois de l'incertitude chez les demis de sûreté.

L'une des missions de Callahan sera d'améliorer un jeu au sol qui a terminé au 31e rang en 2012. Ça aiderait si DeMarco Murray évitait les blessures. Murray a raté neuf matchs en deux saisons.

Tony Romo s'écroule presque toujours dans les matchs importants, mais est encore l'un des quarts les plus productifs de la ligue en saison régulière. Avec Dez Bryant, Jason Witten et Miles Austin, Romo est entouré de receveurs imposants et productifs. En revanche, à l'exception du bloqueur Tyron Smith, la ligne offensive est très ordinaire.

1: Tony Romo a déjà plus de verges à son actif que Roger Staubach et devrait dépasser Troy Aikman d'ici deux ans s'il reste en santé. Mais il n'a remporté qu'une seule victoire en séries depuis le début de sa carrière, et c'est la seule statistique qui compte à Dallas.

Fiche en 2012: 8-8

Prédiction en 2013: 8-8

* * *

Photo Chuck Barton, AP

Le secondeur Sean Lee (à gauche), des Cowboys, excelle toujours dans les moments cruciaux.

3. REDSKINS DE WASHINGTON

En raison de la transaction qui a amené Robert Griffin III dans la capitale américaine, les Redskins n'avaient pas de premier choix lors du repêchage d'avril. Ils n'ont également pas pu être très actifs sur le marché des joueurs autonomes, puisqu'ils étaient coincés contre le plafond salarial.

Les améliorations ont donc été peu nombreuses, mais les Redskins ont déjà un bon noyau de joueurs offensifs en place avec RG3, Alfred Morris, Pierre Garçon et Trent Williams. Si la blessure au genou de Griffin est bien guérie, l'attaque des Redskins devrait continuer de progresser en 2013.

En défense, la clé sera le jeu des secondeurs extérieurs Ryan Kerrigan et Brian Orakpo. Ce dernier n'a pas joué en 2012, une absence qui a substantiellement affaibli le reste de la défense. Ces deux joueurs devront absolument ennuyer le passeur adverse avec constance afin d'aider une tertiaire suspecte.

Les Redskins ont devancé les attentes d'une année ou deux en remportant le titre de leur division dès la première saison de Griffin. Il serait par contre étonnant qu'ils répètent cet exploit en 2013. La tertiaire est trop poreuse, et il manque un autre ailier espacé de premier plan.

5: Si l'équipe de Mike Shanahan a remporté le titre de sa division en 2012, c'est avant tout parce qu'elle a remporté cinq de ses six matchs contre les Giants, les Cowboys et les Eagles.

Fiche en 2012: 10-6

Prédiction en 2013: 8-8

* * *

Photo Evan Vucci, AP

Blessé, le secondeur Brian Orakpo (à droite) n'a pas joué la saison dernière et la défense des Redskins s'est ressentie de son absence.

4. EAGLES DE PHILADELPHIE

Les Eagles forment l'équipe mystère à l'aube de la saison 2013. L'attaque du nouvel entraîneur-chef Chip Kelly ressemblera-t-elle aux unités turbo qu'il dirigeait à l'Université de l'Oregon?

Michael Vick a remporté la compétition qui l'opposait à Nick Foles pour le poste de quart partant, mais la pièce maîtresse de l'attaque devrait continuer d'être le demi LeSean McCoy. Il sera secondé dans le champ-arrière par Bryce Brown, un porteur talentueux, mais qui a commis 4 échappés en seulement 115 courses à sa première saison.

DeSean Jackson devra être supérieur au joueur qu'il a été en 2011 et en 2012, surtout que Jeremy Maclin ratera toute la saison. L'arrivée du premier choix Lane Johnson améliorera une ligne offensive qui a été horrible la saison dernière, mais qui possède deux piliers en Jason Peters et Evan Mathis.

En défense, les Eagles utiliseront souvent des fronts à trois joueurs, mais il reste à voir s'ils possèdent les éléments nécessaires afin de connaître du succès, eux dont la défense de base a été un 4-3 depuis plusieurs décennies.

Après le fiasco Nnamdi Asomugha, les Eagles ont embauché le demi de coin Cary Williams, anciennement des Ravens de Baltimore, de même que le demi de sûreté Patrick Chung des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Mais comme chez les joueurs de ligne défensive et les secondeurs, la situation est floue sur la tertiaire.

164: Les Eagles n'ont marqué que 280 points et en ont accordé 444 en 2012. C'est une différence de 164 points, au troisième rang des pires différentiels de la ligue, après ceux des Chiefs de Kansas City (-214) et des Jaguars de Jacksonville (-189).

Fiche en 2012: 4-12

Prédiction en 2013: 6-10

Photo Nick Wass, AP

De bonnes performances du demi offensif LeSean McCoy, des Eagles, allégeraient le travail du quart-arrière Michael Vick.