La semaine de congé des Ravens de Baltimore ne pourrait arriver à un meilleur moment. Les Corbeaux, qui disputaient hier leur premier match sans Ray Lewis et Lardarius Webb, se sont fait aplatir, 43-13, par les Texans à Houston. Il s'agissait de leur pire défaite depuis que John Harbaugh les dirige.

Mis à jour le 22 oct. 2012
Miguel Bujold LA PRESSE

La rencontre entre les deux seules équipes de la conférence Américaine qui avaient une fiche gagnante avant la journée d'hier a vite tourné au cauchemar pour les Ravens. Leur courte avance de 3-0 s'est transformée en déficit de 16-3 en moins de cinq minutes de jeu, ce qui a sûrement incité bien des gens à changer de poste - il n'y avait plus de doute que leur journée allait être pénible au possible.

À la surprise générale, Terrell Suggs est revenu au jeu, moins de six mois après avoir été opéré pour une rupture d'un tendon d'Achille. Il n'est toutefois pas normal que le secondeur ait été l'un des meilleurs joueurs des siens après une si longue absence.

Lewis et Webb qui ne seront pas de retour en 2012, Suggs qui revient d'une blessure sérieuse, Ed Reed qui n'est pas aussi productif qu'à l'habitude en raison d'une déchirure à une épaule, Haloti Ngata qui joue sur une jambe... Doit-on se surprendre que la défense des Ravens soit si méconnaissable?

Les Texans ont eu le ballon pendant plus de 38 minutes et ont dominé 27-12 dans la colonne des premiers jeux. Ils ont amassé 181 verges au sol, une semaine après que les Cowboys en eurent récolté 227. Petit problème...

Pour la première fois de leur histoire, les Ravens seront dépendants de leur attaque au cours des prochains mois. Leur succès passe maintenant par Joe Flacco - et à la lumière de ce qu'on a vu hier, ce n'est pas une bonne nouvelle.

À la recherche d'un nouveau contrat, Flacco s'est autoproclamé le meilleur quart-arrière de la NFL, en avril dernier. Non, ce n'est pas la modestie qui l'étouffe, et non, le ridicule ne tue pas, heureusement pour lui. Pour la deuxième fois en trois matchs, Flacco n'a même pas complété 50% de ses passes (21 en 43 pour 147 verges). Il a également été victime de deux interceptions et a été plaqué dans sa zone des buts, ce qui a permis aux Texans d'inscrire leurs deux premiers points.

Étant donné l'important déficit qu'ils devaient combler, les Ravens n'ont pas pu utiliser leur meilleur joueur offensif comme ils l'auraient souhaité, alors que Ray Rice a terminé le match avec seulement 9 courses et 42 verges au sol.

Les Ravens devront évidemment apporter des correctifs à leur défense au cours des deux prochaines semaines, mais ça ne changera pas grand-chose si l'attaque ne s'améliore pas. La deuxième moitié de leur calendrier ne sera pas reposante, et les victoires seront rares si Flacco ne démontre pas qu'il est un quart-arrière de premier plan. Le meilleur de la ligue? Il aura maintenant l'occasion de le prouver.

Un as lorsque ça compte

Eli Manning n'a lancé qu'une seule passe de touché, hier, mais il restait moins de deux minutes à faire au match et les Giants perdaient, 23-20. Le touché de 77 verges de Victor Cruz a donné une victoire de 27-23 aux New-Yorkais, qui en ont eu plein les bras contre Robert Griffin III et les Redskins.

RG3 a offert une autre superbe performance, terminant le match avec un coefficient d'efficacité de 108,9 et ajoutant 89 verges au sol. Mais comme c'est souvent le cas, c'est Manning qui a eu le dernier mot. Notre ami Flacco devrait prendre des notes.

Une question de talent

De deux choses l'une: ou bien on a sous-estimé les Jets, ou bien les Patriots ne sont plus tout à fait aussi puissants qu'ils l'ont été au cours de la dernière décennie.

Chose certaine, Rex Ryan fait son meilleur boulot depuis qu'il est devenu l'entraîneur-chef des Jets, en 2009. Rossée 34-0 par les 49ers, le 30 septembre, son équipe a répondu avec trois bonnes performances de suite, au moment où à peu près tout le monde sur la planète NFL l'avait enterrée. Trois matchs disputés sans Darrelle Revis et Santonio Holmes, rappelons-le.

Après s'être inclinés face contre les Texans, puis avoir vaincu les Colts, les Jets ont subi une défaite crève-coeur de 29-26 en prolongation contre les Patriots, hier, à Foxboro. Ils méritaient un meilleur sort, ayant joué avec un sentiment d'urgence pendant toute la rencontre, ce qui n'a pas été le cas des Pats, qui se dirigeaient vers une quatrième défaite en six matchs avant que Stephen Gostkowski ne crée l'égalité avec un placement de 43 verges dans les dernières secondes du 4e quart. Le botteur en a ensuite réussi un de 48 verges en prolongation.

Sur le plan de l'effort, les Jets méritaient de vaincre les Texans, il y a deux semaines, et les Patriots, hier. Au bout du compte, ces deux équipes possédaient plus de talent qu'eux. Les Jets jouent très bien et avec beaucoup d'énergie, mais manifestement, ils n'ont pas les chevaux afin de vaincre les poids lourds du circuit. Ils méritent cependant un A pour l'effort et la préparation.

_______________________________________

LES RÉSULTATS

Titans 35 - Bills 34

Matt Hasselbeck a repéré Nate Washington dans la zone des buts avec 1:03 à écouler au match. Le porteur de ballon Chris Johnson a marqué deux touchés au sol en plus de récolter 195 verges de gains.

Browns 13 - Colts 17

Andrew Luck est devenu le premier quart des Colts à marquer deux touchés au sol au cours d'un même match depuis 1988. Les Browns ont encaissé une 11e défaite d'affilée à l'extérieur.

Packers 30 - Rams 20

Aaron Rodgers a récolté 342 verges de gains et décoché trois passes de touché. La défensive hypothéquée des Packers, elle, a accompli de petits miracles.

Cards 14 - Vikings 21

Adrian Peterson a fait 23 courses pour 153 verges de gains et un touché au sol et les Vikings ont surmonté une horrible deuxième demie pour infliger un troisième revers de suite aux Cards.

Redskins 23 - Giants 27

Eli Manning a rejoint Victor Cruz grâce à une passe de 77 verges pour le touché alors qu'il restait 1:13 à faire au 4e quart.

Saints 35 - Buccaneers 28

Drew Brees a amassé 377 verges aériennes et réussi quatre passes de touché. L'unité défensive a réussi à annuler deux séquences à l'attaque des Buccs près de la zone des buts en 2e demie.

Cowboys 19 - Panthers 14

Dan Bailey a réussi quatre placements, dont un de 28 verges qui a fait la différence avec 3:25 à faire au match, après que Tony Romo eut complété une progression de 44 verges en 10 jeux.

Ravens 13 - Texans 43

Matt Schaub a décoché deux passes de touché et Arian Foster en a marqué deux autres au sol. Joe Flacco a commis 2 interceptions et a été victime de 4 sacs.

Jaguars 23 - Raiders 26

Carson Palmer a effectué une passe de touché et en a inscrit un autre par la course afin de forcer la tenue d'une prolongation. Sebastian Janikowski a réussi un placement victorieux de 40 verges.

Jets 26 - Patriots 29

Stephen Gostkowski eut réussi un placement de 48 verges en prolongation et Rob Ninkovich a recouvré un échappé de Mark Sanchez pour permettre aux Pats de se sauver avec la victoire. Les Patriots (4-3) se retrouvent maintenant seuls en tête de la section Est de l'Américaine.

Photo: Reuters

Mark Sanchez et Tom Brady