À moins que les blessures continuent de s'acharner sur la ligne tertiaire des Alouettes, on sait déjà quels joueurs seront les partants au début de la saison régulière. Il y a encore quelques postes de réservistes disponibles, mais l'un d'eux semble sur le point d'être comblé.

Miguel Bujold LA PRESSE

Plus le camp avance, plus on a l'impression qu'un certain Ed Gainey réussira à se tailler une place dans l'équipe. Ancien demi de coin de l'Université Appalachian State, Gainey est le plus jeune joueur du club - 22 ans, la semaine dernière - et certainement l'un des plus fatigants à affronter. On le voit régulièrement faire perdre le ballon à des joueurs offensifs au moment où ils ne s'y attendent plus.

«Ils n'aiment sûrement pas ça, mais on est tous ici pour s'améliorer, et je suis convaincu qu'ils comprennent pourquoi je le fais. Nos entraîneurs soulignent souvent qu'on doit jouer avec ardeur jusqu'à la toute fin des jeux, et c'est ce que j'essaie de faire. Je respecte les consignes», a poliment expliqué Gainey.

La recrue occupait le poste de demi défensif du côté large en remplacement de Dwight Anderson, hier. Ceux qui jouent à cette position doivent être rapides et solides en couverture, puisqu'ils ont beaucoup de terrain à couvrir.

«On n'a pas le choix, il faut être agressif en couverture et très solide techniquement à cette position. Car si on ne l'est pas, le receveur peut vous faire mal paraître en un rien de temps. Et on me dit que les receveurs sont très rusés dans cette ligue», a dit Gainey.

«On aime ce qu'on voit de lui jusqu'à présent. Il est rapide et costaud, et il connaît un très bon camp d'entraînement. Il aura l'occasion de jouer beaucoup lors du match de jeudi», a commenté Marc Trestman, qui se garde presque toujours d'encenser ses joueurs, surtout les recrues.

Anderson a été tenu à l'écart de l'entraînement d'hier. Le vétéran a dit que ses jambes avaient besoin de repos après une première semaine de camp exigeante, mais qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter.

«Les entraîneurs ont jugé que le moment était bien choisi de me donner une journée de repos. Je reviens d'une blessure assez sérieuse et, du même coup, ça donne l'occasion à certains de nos réservistes de jouer un peu plus», a indiqué Anderson, qui a raté la seconde moitié de la saison dernière à cause d'une blessure à une hanche.

Même s'il est demeuré sur les lignes de côté, Anderson a multiplié les conseils au joueur qui prenait sa place dans la défense régulière. «J'essaye de lui donner l'information nécessaire afin qu'il n'ait pas à trop réfléchir dans le feu de l'action», a-t-il dit.

Une bonne relation

S'il faut en croire certaines rumeurs, ce n'est pas seulement la blessure à la hanche d'Anderson qui a expliqué son absence de la formation montréalaise, l'automne dernier. Sa relation avec Marc Trestman aurait été à la source de son retrait de la formation.

«Notre relation est extrêmement bonne, alors ces rumeurs m'ont beaucoup fait rire. Ça ne prend qu'une personne pour dire des faussetés, puis ça se propage comme une traînée de poudre. Je n'ai pas joué parce que j'étais blessé, et c'est la seule raison. Marc est une très bonne personne et il n'y a aucun problème entre nous», a commenté Anderson.

Il n'était pas le seul joueur à ne pas avoir participé à l'entraînement d'hier. C'était également le cas d'Anthony Calvillo, John Bowman, Étienne Boulay, Shea Emry et Noel Devine. Selon Trestman, Bowman est cependant le seul du groupe qui serait incapable de disputer un match régulier à l'heure actuelle. La blessure à un genou de l'ailier défensif n'est toutefois pas considérée comme sérieuse.

* * *

DE RETOUR AU 98,5 FM

Les Alouettes et la station 98,5 FM ont annoncé qu'ils avaient conclu une nouvelle entente en vue de la prochaine saison. L'animateur Charles-André Marchand et l'analyste Bruno Heppell assureront la description des 18 matchs réguliers de l'équipe ainsi que des deux rencontres préparatoires.