Présidence des Alouettes: le nom d'Éric Lapointe mentionné

Éric Lapointe... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Éric Lapointe

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Le nom d'Éric Lapointe est souvent évoqué lorsqu'il est question de la présidence des Alouettes. C'était le cas lorsque Larry Smith a quitté son poste de président, en 2010, et ça l'est encore depuis le départ de Ray Lalonde la semaine dernière.

Lapointe fait partie du comité des anciens Alouettes, est bien connu du public montréalais et possède une excellente connaissance du monde des affaires. Le candidat parfait, finalement. Alors, se laisserait-il tenter par l'aventure?

«Les Alouettes me tiennent énormément à coeur, mais je suis également passionné de la finance. J'ai démarré mon entreprise (Gestion de patrimoine Assante), il y a 11 ans, et je suis loin d'avoir atteint tous les objectifs que je m'étais fixés à cette époque. Est-ce que je serais intéressé par ce poste que j'estime très prestigieux? Oui. Mais je ne suis pas convaincu que le timing serait bon», a-t-il expliqué.

Lapointe, qui étudie actuellement en vue de l'obtention de son CFA, a confirmé qu'il n'avait pas été courtisé par les Alouettes au cours des derniers jours. Il suit tout de même le dossier de près, et estime qu'il y a plusieurs bons candidats pour le poste.

«Jock Climie est avocat de formation, bilingue, et un visage familier pour les partisans de l'équipe. Si l'organisation préfère un candidat à l'interne, Mark Weightman (vice-président, opération et événements) a gravi les échelons, et est peut-être prêt à relever ce défi. Un autre candidat intéressant pourrait être Louis-Philippe Dorais. Il connaît bien l'organisation, et est responsable du marketing chez Tennis Canada.»

Dorais a longtemps été responsable des relations avec les médias chez les Alouettes. À l'emploi de Tennis Canada (directeur, communications et marketing) depuis quelques années, il était tenu en haute estime chez les Alouettes, à commencer par le propriétaire Robert Wetenhall.

Il serait toutefois étonnant que les Alouettes nomment leur nouveau président rapidement. D'une part, parce que l'organisation veut s'assurer de faire le bon choix, et d'autre part, parce qu'il est probablement déjà trop tard pour que le nouveau président ait un impact important sur la prochaine saison.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer