La défense des Alouettes soutient qu'elle pourrait être l'une des meilleures de l'histoire de la LCF, et l'attaque peut probablement déjà se targuer d'être l'une des plus prolifiques. Le problème, c'est qu'il y a aussi les unités spéciales au football. Et celles des Alouettes sont vraiment nulles.

Miguel Bujold LA PRESSE

Diamond Ferri a échappé et perdu le ballon lors d'un botté d'envoi, les Tiger-Cats ont inscrit des touchés de 100 et 90 verges à la suite de retours de bottés, et vos Oiseaux se sont fait planter, 57-20, mercredi à Hamilton. Un rendement légèrement inquiétant lorsqu'on considère tout le temps que Marc Trestman a investi sur les unités spéciales au cours du camp d'entraînement.

Les Alouettes ont mieux joué en attaque et en défense - les partants, à tout le moins. Vous direz que ce n'était pas très difficile, et je vous répondrai bingo. Pas vraiment un exploit, non.

Or, match préparatoire ou pas, l'attaque de Trestman frappe toujours tôt et fort, et ça n'a pas changé, mercredi. Même si Anthony Calvillo n'a tenté que deux passes, que Jamel Richardson et Kerry Watkins ne jouaient pas, le total de verges par la voie des airs était de 137 à 33 en faveur des visiteurs au terme du premier quart.

Les partants des Alouettes n'ont disputé que quelques séries, tandis que ceux des Tiger-Cats ont joué la première demie en entier. Oubliez la marque finale, les Alouettes seraient restés dans le match si les unités spéciales n'avaient pas joué comme une bande de nuls - à l'exception du botteur Sean Whyte, meilleur que lors du match précédent.

Comme l'an dernier, Calvillo n'aura joué que deux séries au cours du calendrier préparatoire. Et il n'a tenté que deux passes, qu'il a faites pour des gains de 33 verges. C'est en raison de Brandon Whitaker que le général du club a si peu joué.

Whitaker a d'abord impressionné lors de deux jeux consécutifs, dont une course de 26 verges pour le premier touché des siens. C'était le bon Whitaker. Le mauvais est apparu sur la deuxième séquence en attaque, alors que le demi a commis un échappé dès le premier jeu. La soirée de Calvillo prenait ainsi fin, à sa grande déception.

On a ensuite vu Whitaker sur les lignes de touche qui conservait un ballon dans les mains. Une punition des entraîneurs? Ce qui est acquis, c'est que le jeune porteur devra apporter les correctifs nécessaires. Sinon, il ne fera pas long feu comme partant. Trestman avait souligné que Whitaker commettait trop d'erreurs à son goût, il y a quelques années.

N'empêche que le demi a probablement concrétisé sa place à titre de partant, mercredi. Lui et Emmanuel Marc - qui est peut-être encore plus explosif et qui devrait être le réserviste de Whitaker - ont démontré qu'ils ajouteraient une nouvelle dimension à l'attaque grâce à leur vitesse, substantiellement supérieure à celle d'Avon Cobourne.

Un substitut de qualité

Chez les receveurs, Dallas Baker a capté deux passes, dont une de 33 verges, mais on a très peu vu Brandon London (aucun attrapé) et Bo Bowling (un seul). Prechae Rodriguez a été le plus sollicité, étant toutefois incapable de maîtriser plusieurs passes, ce qui pourrait lui coûter un poste dans l'équipe.

Avec tous ces nouveaux receveurs, il ne faudrait pas oublier ceux qui étaient déjà là, notamment S. J. Green. Le numéro 19 pourrait très bien devenir le meilleur receveur de la LCF un jour, et ce jour n'est peut-être pas si loin. Quelle autre équipe possède une paire de receveurs comparable à celle composée de Richardson et Green?

Un mot sur Adrian McPherson, qui a offert une autre solide performance, mercredi. En voilà un qui s'améliore de sortie en sortie. Ça fait 10 ans que les Als n'ont pas eu un quart substitut de cette qualité. Ted White, quelqu'un? Ou Chris Leak?

L'heure des choix

C'est maintenant le moment de régler les grands enjeux. Quels receveurs seront au Stade Percival-Molson afin d'y affronter les Lions, le 30 juin? Les moins chanceux seront-ils échangés comme Chad Owens l'été dernier? L'organisation gardera-t-elle deux botteurs, en l'occurrence Whyte et Sandro DeAngelis? Qui sera le sixième homme de la ligne offensive? Trestman peut-il se permettre de ne pas offrir un poste au demi défensif Seth Williams, qui a connu un très bon camp et dont le potentiel semble énorme?

Il reviendra à Trestman et ses lieutenants d'y voir clair. Entre deux exercices d'unités spéciales.