Les Alouettes devront stopper le puissant demi offensif Cory Boyd et le spécialiste de l'esquive en retours de bottés Chad Owens, jeudi soir, s'ils souhaitent battre les Argonauts de Toronto à Montréal.

Bill Beacon LA PRESSE CANADIENNE

Les Argos sont l'une des surprises, en ce début de saison dans la LCF. Menés par le nouvel entraîneur Jim Barker, ils ont une fiche de 3-1 et sont à égalité au sommet de la section Est avec les Alouettes, champions en titre de la coupe Grey. Ces derniers sont par ailleurs invaincus à domicile depuis le dernier match de la saison 2008.

Depuis l'arrivée de Marc Trestman aux commandes, en 2008, les Oiseaux montrent un rendement de 6-0 contre Toronto et les ont dominés 214-92 au niveau des points, incluant un jeu blanc de 25-0 à Montréal, l'an dernier.

Les Argos semblent toutefois être un adversaire amélioré, dont les succès viennent en grande partie de la défense, du jeu au sol et des unités spéciales.

Boyd domine la ligue avec 66 courses pour 431 verges, tandis qu'Owens mène pour les verges combinées avec 749. Le quart Cleo Lemon est toujours susceptible de transporter lui-même le ballon, et l'attaqua au sol en est d'autant plus dangereuse.

«Nous devons tous jouer à nos positions et se concentrer sur nos tâches, a dit l'ailier défensif Anwar Stewart, des Alouettes. Si nous faisons bien notre travail, nous allons être corrects.»

Les deux clubs amorceront les hostilités en ayant gagné trois matches de suite. Boyd a amassé plus de 100 verges au sol à chaque fois, mais il sera mis à l'épreuve par la défense des Alouettes, la meilleure de  la ligue contre l'attaque au sol. La brigade n'a concédé en moyenne que 84,5 verges par match.

La semaine dernière, les Alouettes ont limité DeAndra» Cobb des Ti-Cats à 25 verges en huit course, en route vers un gain de 37-14.

«C'est un gars qui mise sur la puissance, mais lorsqu'il est à découvert, il a assez de vitesse pour aller où il veut aller, a dit Stewart au sujet de Boyd. Si nous en avons la chance, il faudra tenter de lui faire perdre le ballon, parce qu'il le tient très légèrement. Personne ne doit montrer de pitié. En frappant vite et en frappant dur, nous allons espérer pouvoir dominer comme la semaine dernière.»

Après avoir étouffé la menace de Marcus Thigpen en retours de bottés, les Alouettes voudront aussi museler Owens - qui a le quitté le camp des Alouettes en juin, pour ensuite se joindre aux Argos. La formation de Trestman a misé sur Tim Maypray pour de telles fonctions, et ce dernier a été solide jusqu'ici.

Boyd et Owens brillent à Toronto, mais l'histoire est différente pour Lemon. Celui-ci ne totalise que 763 verges par la passe et deux touchés, comparé à 1212 verges et huit touchés pour son vis-vis Anthony Calvillo.

Les Argos sont la seule équipe de la ligue avec moins de 1000 verges par la passe, et leur ailier espacé le plus productif, Jeremaine Copeland, est au 22e rang avec 173 verges en 12 attrapés.

La charge montréalaise vers Lemon sera probablement menée par John Bowman, qui est à égalité au sommet de la LCF avec cinq sacs. C'est plutôt la défense contre la passe qui a été un point faible, jusqu'ici.

Du côté offensif, les Alouettes ont récemment été privés de touché pendant sept quarts d'affilée, mais Calvillo y a remédié avec des connexions payantes à Kerry Watkins et Kerry Carter, lors du dernier quart face aux Tiger-Cats.

Une source d'inquiétude est que le club a permis 13 sacs, soit déjà 12 de plus qu'à la même période l'an dernier. Calvillo a été lent à se relever après l'un de ceux-là, jeudi dernier contre Hamilton; son genou gauche en a pris un coup, mais le quart est revenu au jeu sans manquer de séquence.