La Ligue canadienne de football commencera à soumettre ses joueurs à des contrôles antidopage à compter de 2011, selon les dispositions de la nouvelle convention collective.

LA PRESSE CANADIENNE

La ligue et l'Association des joueurs ont annoncé, mardi, la ratification d'un contrat de travail d'une durée de quatre ans. La précédente entente a pris fin avant le début des camps d'entraînement. Les deux parties avaient conclu une entente de principe le mois dernier.

L'entente comprend aussi des augmentations de salaire et un nouveau modèle d'affaires.

«Cette convention collective représente un grand pas en avant pour notre ligue, et c'est aussi le reflet de l'esprit du partenariat qui existe entre la LCF et l'AJLCF», a déclaré le commissaire Mark Cohon dans un communiqué.

Selon l'entente, des contrôles antidopages commenceront l'année prochaine alors que 25 pour cent des joueurs seront ainsi testés. Ce chiffre grimpera à 35 pour cent en 2012 et 2013.

Les échantillons d'urine et de sang seront prélevés par le Centre canadien pour l'éthique dans le sport.

Au premier contrôle positif, un joueur sera automatiquement soumis à un régime de tests obligatoires ainsi qu'à une évaluation personnelle. Une deuxième infraction prévoit une suspension de trois rencontres. À la troisième offense, le joueur sera suspendu pendant un an. Par la suite, une récidive entraînera une suspension à vie.

La convention prévoit que les salaires augmenteront, le salaire minimum pssant de 41 000 $ en 2009 à 45 000 $ en 2013.

«Cette entente permet d'augmenter les salaires et les avantages sociaux de nos joueurs, tout en remplaçant le modèle de compensation des joueurs par un autre qui établit des coûts fixes et raisonnables», a expliqué Michael Copeland, chef de l'exploitation de la LCF et membre du comité de négociation de la ligue.

«Ça signifie que nos équipes disposeront d'un modèle d'affaires beaucoup plus solide.»

Cette nouvelle entente prévoit aussi l'instauration d'un plancher salarial et des augmentations annuelles et négociées du plafond en remplacement de la clause qui prévoyait le versement aux joueurs d'au moins 56% de certains revenus identifiés.

Ce changement permettra aux équipes de conserver les revenus générés par la croissance de leur concession et d'assurer aux joueurs des augmentations minimales du plafond salarial. Le plafond, qui était de 4,2 millions en 2009, passera à 4,4 millions en 2013.

Les équipes continueront de partager leurs rapports financiers avec l'Association des joueurs.

Le président de l'AJLCF, Stu Laird, a dit que cette entente marque un progrès pour les deux parties.

«Nous allons de l'avant ensemble à l'aide d'une entente qui aide nos joueurs et qui aide notre ligue», a dit Laird.

Aucun changement n'a par ailleurs été apporté à la règle du joueur non canadien désigné. La nouvelle entente ne prévoit pas non plus de modification au ratio de joueurs canadiens.

En fait, elle contient une nouvelle disposition qui permet à deux joueurs canadiens non repêchés additionnels ainsi qu'aux quarts canadiens de participer au camp d'entraînement sans qu'ils ne soient comptabilisés par rapport à la limite de joueurs autorisés.

Le coup d'envoi de la saison sera donné jeudi.