Source ID:; App Source:

Les Cowboys ont eu raison de libérer Owens, selon Aikman

Troy Aikman... (Photo: Reuters)

Agrandir

Troy Aikman

Photo: Reuters

Associated Press
Irving, Texas

Troy Aikman estime que les Cowboys de Dallas ont pris la bonne décision en se départissant de Terrell Owens. Il a toutefois hâte de voir s'ils auront également eu raison de faire de Roy Williams la nouvelle cible privilégiée de Tony Romo.

Dallas a donné ses choix de premier, troisième et sixième tours dans le prochain repêchage pour mettre la main sur Williams au milieu de la dernière saison. Ce dernier n'a pas eu l'allure du joueur qui avait mené la NFC en verges gagnées deux années plus tôt, alors qu'il a produit moins de 200 verges et marqué un seul touché en 10 rencontres. Malgré tout, on a fait de lui le receveur numéro 1 de l'équipe à la suite du départ de Owens.

«Si Roy Williams ne devient pas le joueur qu'ils croyaient qu'il deviendrait quand ils ont complété l'échange, je pense que ce serait l'une des plus grandes déceptions dans l'histoire de la ligue», a affirmé Aikman.

Quant à la décision des Cowboys de laisser tomber Owens, l'ancien quart de l'équipe texane est bien en faveur.

«Je sais qu'il y a des gens qui disent qu'une équipe ne peut pas s'améliorer par la soustraction de joueurs, mais moi j'y crois, a déclaré Aikman. C'est difficile d'avoir une équipe gagnante dans cette ligue. C'est difficile de lancer le ballon à tout le monde, à toutes les semaines. Quand une organisation se sent obligée de rendre un joueur particulier heureux, ce n'est pas comme ça qu'on gagne des matchs de football. ... Quand tu commences à prendre des décisions pour alimenter un ou deux joueurs, ça devient un problème.»

Aikman a raconté que Michael Irvin voulait toujours avoir le ballon, tout comme Owens, mais qu'Irvin ne laissait jamais son rôle au sein de l'attaque devenir un sujet de conversation médiatique semaine après semaine. Eliminer la saga provoquée par T.O. l'an dernier aidera la cause des Cowboys, estime l'ancien quart de l'équipe.

«Il y a des frustrations dans le vestiaire de toutes les équipes, mais c'est là que ça doit rester, a souligné Aikman. J'ai toujours cru que si tu gagnes, ça devrait te suffire. Toute ma carrière a été basée là-dessus. Ce qui fait que je n'ai pas beaucoup de belles choses à dire sur quiconque exprime ses frustrations parce qu'il n'obtient pas davantage de passes ou de portées. À mes yeux, ce n'est pas là l'essence de ce sport.»




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer