Jean-Philippe Darche avait toutes les raisons de croire qu'il allait poursuivre sa carrière à Kansas City cet automne. Le spécialiste des longues remises avait encore deux années de contrat à écouler chez les Chiefs, et son programme de réhabilitation pour une blessure au genou gauche se déroulait à merveille.

Richard Labbé LA PRESSE

Mais les patrons des Chiefs en ont décidé autrement.

«J'ai appris la nouvelle jeudi après-midi, après mon entraînement au complexe de l'équipe, a raconté un Darche encore sous le choc, vendredi, lors d'un entretien téléphonique. Quand j'ai su que l'entraîneur (Todd Haley) voulait me voir, je savais que ce n'était pas bon signe. Disons que je ne m'attendais pas à ça...»

Après deux saisons à Kansas City, Jean-Philippe Darche a donc été retranché par les Chiefs, une nouvelle confirmée jeudi en fin de journée par l'équipe.

Le joueur montréalais de 34 ans, qui a commencé sa carrière en 2000 chez les Seahawks de Seattle, n'entend toutefois pas prendre sa retraite.

«C'est sûr qu'il ne me reste pas beaucoup d'années, a-t-il admis. Mais je pense que je peux jouer pendant encore une saison ou deux. Je vais laisser la poussière retomber un peu, je vais discuter avec mon agent, et ensuite, on va établir une liste des équipes qui pourraient être intéressées à mes services.»

Darche reconnaît que son congédiement arrive à un bien mauvais moment. Les équipes de la NFL se préparent au repêchage, qui aura lieu les 25 et 26 avril, et le marché des embauches sera probablement assez tranquille au cours des prochaines semaines.

La bonne nouvelle malgré tout: le joueur québécois se dit presque rétabli de cette blessure au genou subie durant la saison régulière.

«D'ici quatre à six semaines, je serai à 100% de mes capacités, a-t-il ajouté. Mais je pense que les Chiefs ont eu peur à cause de mon âge et à cause de la blessure. C'est pourquoi ils ont choisi d'y aller avec quelque d'autre. Ça m'a pris par surprise, mais c'est comme ça que ça marche. Les contrats ne sont pas garantis dans cette ligue.»

En étant congédié de la sorte, Darche doit donc faire une croix sur un salaire d'environ 850 000  $ US pour la prochaine saison, mais il a bon espoir de pouvoir obtenir un contrat similaire avec une autre équipe.

«Sauf que ça pourrait prendre du temps, a-t-il fait remarquer. Peut-être que je vais devoir attendre les blessures ou les premières coupures qui vont survenir lors des camps d'entraînement avant d'avoir un appel. On verra. Le problème, c'est qu'à ma position, il y a seulement un joueur par équipe. Mais je pense que ça va finir par s'arranger.»

La saison 2008 aura donc été une saison à oublier pour Jean-Philippe Darche. Après avoir subi cette blessure au genou à la deuxième semaine du calendrier, il a tenté de poursuivre malgré tout, pour finalement aggraver la blessure cinq semaines plus tard. Il a dû être opéré début novembre, une opération qui a mis un terme à sa saison.

Il croyait quand même faire partie des plans des Chiefs pour 2009... mais non.

«Le plus dur, c'est pour la famille, a-t-il conclu. On a trois enfants, et le plus vieux, à 7 ans, trouve ça pas mal difficile. Depuis que je lui ai communiqué la mauvaise nouvelle, il me demande toujours pour quelle équipe je vais jouer la saison prochaine...»