Source ID:; App Source:

Ellis propulse les Jets vers la victoire

La défensive des Jets de New York a été malmenée tout au long de la rencontre... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Associated Press
East Rutherford

La défensive des Jets de New York a été malmenée tout au long de la rencontre de dimanche face aux Bills de Buffalo, mais elle a été en mesure d'effectuer un gros jeu qui a mené à une victoire de 31-27 des New-Yorkais.

Menacés d'être éliminés des séries advenant une défaite, les Jets (9-5) ont profité d'un mauvais choix de jeu, d'un gros plaqué et d'un bond chanceux pour changer leur destinée.

Avec moins de deux minutes à jouer, le quart des Bills J.P. Losman a été plaqué derrière sa ligne de mêlée par Abram Elam et a perdu le ballon, qui a été repris et ramené sur 11 verges jusque dans la zone des buts par Shaun Ellis pour le touché de la victoire.

«Qui sait ce qui se serait passé si Shaun et Abe ne font pas ce jeu», a déclaré le quart Brett Favre, qui a complété 17 passes en 30 tentatives pour 207 verges, un touché et deux interceptions. «A la fin, on pourrait regarder en arrière et découvrir que ce jeu nous a propulsé vers quelque chose de très grand.»

Peut-être, mais les Jets ont eu l'air de tout sauf d'un club qui a sa place en séries pour la majeure partie du match, pendant que l'offensive habituellement amorphe des Bills prospérait contre la défensive cahoteuse des Jets.

Alors que les Bills (6-8) profitaient d'une avance de 27-24 et semblaient se diriger vers une première victoire contre un adversaire de leur propre section, Losman a pris quelques pas de recul pour lancer le ballon quand il a été frappé dans le dos par Elam. Losman a échappé le ballon, qui a fait quelques bonds avant d'être récupéré par Ellis, qui a couru le long de la ligne de côté pour marquer avec 1:54 à faire.

«Je n'ai jamais arrêté de courir, a dit Ellis. J'ai reçu quelques bons blocs et j'ai pu atteindre la zone des buts.»

Cette séquence résume à merveille la saison des Bills, qui après avoir amorcé la saison avec une fiche de 4-0 - et 5-1 - ont maintenant laissé filer sept de ses huit derniers matchs.

Les Jets ont été surpris que les Bills décident de passer dans cette situation. Ils s'attendaient à ce que les Bills tentent d'écouler le temps au cadran en courant avec le ballon. Après tout, Marshawn Lynch avait déjà récolté 127 verges en 21 courses et les Jets éprouvaient toutes sortes d'ennuis à le stopper. Mais l'entraîneur-chef Dick Jauron en a décidé autrement.

«Je suis le seul responsable sur ce jeu, a dit Jauron. C'est sur moi qu'on doit jeter le blâme. Ca nous a pété en plein visage et nous a fait perdre le match. C'est pourtant le bon temps pour faire une passe, juste avant la pause des deux minutes.»

Jauron a refusé de blâmer Losman (24 en 39, 148 verges, un touché, trois interceptions), qui débutait un deuxième match d'affilée pour les Bills.

«C'est à moi de le protéger de ce genre de situation et je ne l'ai pas fait.»

Les Jets ont amorcé le match en triple égalité en tête de la section Est de l'Américaine, avec les Dolphins de Miami et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Les Dolphins (9-5) ont vaincu les 49ers de San Francisco, tandis que les Pats affrontaient les Raiders d'Oakland.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer