Le Québécois Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) savait que cette quatrième étape du Tour de Catalogne disputée jeudi allait être davantage l’affaire des grimpeurs. Après une journée marquée par trois cols imposants durant laquelle il a donné le maximum d’efforts, il sent qu’il progresse dans la bonne direction.

Sportcom

« C’était l’étape attendue, a-t-il dit de cette étape reine avec un rire dans la voix en entrevue à Sportcom. Durant les 30 premiers kilomètres en montée, ç’a fait la course jusqu’en haut, donc c’était vraiment dur. »

Après les 166,5 kilomètres, le Colombien Esteban Chaves (BikeExchange) a triomphé au terme de la montée de Port Ainé. Une attaque amorcée avec un peu moins de sept kilomètres à parcourir lui a permis de signer sa première victoire en deux ans avec un temps de 4 h 29 min 47 s Le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a mené un groupe de neuf coureurs tout juste derrière, à sept secondes de Chaves.

La veille, Esteban Chavez avait terminé deuxième tout juste derrière Adam Yates (INEOS Grenadiers). Ce dernier conserve le maillot de meneur après avoir franchi la ligne d’arrivée en quatrième place jeudi. Il détient une avance de 45 secondes sur son coéquipier Richie Porte. Un autre membre de la formation INEOS-Grenadiers, Geraint Thomas, occupe la troisième place.

Le cycliste de Saguenay a souligné le succès de son coéquipier hongrois Attila Valter de se joindre à l’échappée lancée au Port de Toses, la première ascension du jour. Le groupe a été repris au pied de la dernière montée.

« Après le premier col, tout s’est regroupé. Il y avait une longue vallée descendante et ç’a roulé vite jusqu’à l’arrivée », a dit le Québécois qui a terminé en 118e place (+28 minutes 50 secondes) auprès de 17 autres compétiteurs. « Pour les non-grimpeurs comme nous, tu fais un effort de 100 % dans la première heure de course et ensuite c’est dur de récupérer pour faire d’autres gros efforts dans les autres montagnes. »

Coéquipier de Duchesne, le Suisse Matteo Badilatti est resté dans le groupe des favoris jusqu’à sept kilomètres de l’arrivée et a pris le 21e échelon (+2 minutes 23 secondes) de cette étape.

Dans un tour qui réunit plusieurs excellents grimpeurs, Antoine Duchesne dresse un bilan positif après deux étapes dans les montagnes.

« Si je me compare à moi, chaque jour ça va de mieux en mieux, a-t-il affirmé. J’ai de meilleures sensations, je suis plus à l’aise dans le peloton. Je suis content, tout va dans le bon sens pour les deux prochains mois. »

Le Québécois Nickolas Zukowsky (Rally) s’est quant à lui classé 138e (+33 minutes 6 secondes).

La cinquième étape vendredi reliera La Pobla de Segur et Manresa. Le parcours de 201 km comptera à nouveau une importante ascension dans les 35 premiers kilomètres.

Une 55e place pour James Piccoli

Le Montréalais James Piccoli (Israel Start-Up Nation) s’est classé 55e lors de la troisième étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali, en Italie. Il a terminé dans le même temps que le vainqueur, le Britannique Ethan Hayter (INEOS-Grenadiers), soit 3 h 49 min 21 s

Au classement général, Hayter s’approche ainsi à une seconde du meneur, le Danois Jonas Vingegaard de la formation Jumbo-Visma (10 h 37 min 46 s).

La quatrième étape sera une boucle de 154,8 km à Saint-Marin.