Hugo Houle a signé le 44e chrono du contre-la-montre disputé mardi, en conclusion de la 56e édition du Tirreno-Adriatico, en Italie. Le cycliste de la formation Astana – Premier Tech a ainsi préservé sa 13e place au classement général, obtenant du même coup le meilleur résultat de sa carrière dans une épreuve par étapes du World Tour.

Sportcom

Les coureurs se sont élancés une dernière fois à San Benedetto del Tronto, en bordure de la mer Adriatique, sur un parcours plat de 10,1 kilomètres.

Hugo Houle a complété la distance à 52 secondes du gagnant de cette septième et dernière étape, le Belge Wout Van Aert de Jumbo-Visma (11 min 6 s).

« Je me sentais un peu fatigué et j’ai eu moins de puissance que ce que j’avais estimé. Somme toute, c’était bien malgré la fatigue. J’ai offert un bon effort et je suis satisfait de ma semaine et de mon niveau de forme », a déclaré l’athlète de Sainte-Perpétue.

Houle conclut donc à un peu plus de 12 minutes du gagnant au classement général, le Slovène Tadej Pogacar (UEA-Emirates, 26 h 36 min 17 s). Le vainqueur du dernier Tour de France est parvenu à défendre son avance mardi en se classant quatrième du contre-la-montre. Van Aert (+1 minute 3 secondes) et l’Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious, +3 minutes 57 secondes) complètent le podium final.

« (Une 13e place), c’est assurément au-delà de mes attentes. C’est un résultat qui est significatif pour moi et je suis très content d’avoir accompli tout ce que j’ai fait cette semaine », a commenté Hugo Houle, membre le mieux classé d’Astana – Premier Tech à l’issue de cette compétition. Son coéquipier italien Fabio Felline le suit de près au 14e rang. La formation kazakhe a par ailleurs été couronnée meilleure équipe de l’évènement.

« Je venais ici pour être en soutien à mon leader (Jakob Fuglsang), j’ai eu l’opportunité de faire de beaux résultats et de me retrouver parmi le top-15. On a été la meilleure équipe du Tirreno et de Paris-Nice (disputé en France au même moment).  Ça prouve que l’équipe est en forme et que tout le monde a un bon niveau en ce début de saison. Ça donne du momentum pour ce qui s’en vient. »

Également de cette épreuve, le Montréalais Guillaume Boivin (+ 1 minute 30 secondes) s’est classé 113e mardi. Membre de la formation Israel Start-Up Nation, Boivin pointe au 127e échelon du classement général (+1 h6 min 33 s).

« Je suis super satisfait de ma semaine, j’ai fait exactement ce qu’on m’avait demandé », a mentionné celui qui a été appelé en renfort pour remplacer le Canadien Michael Woods. « Je pense que je peux être fier et qu’on peut l’être en tant qu’équipe. On a perdu nos deux leaders (Dan Martin et Michael Woods) avant que ça commence, mais tout le monde a élevé son jeu d’un cran et Mads (Würtz Schmidt) a pu aller chercher une belle victoire hier (lundi). »

D’autres responsabilités

Les deux Québécois se dirigeront maintenant vers la Belgique en vue de différentes classiques. Leur prochaine course sera l’Oxyclean Classic Brugge-De Panne,  prévue le 24 mars.

« C’est un bloc important qui s’en vient au printemps et Tirreno va nous avoir permis de nous préparer. Il y a une belle ambiance dans l’équipe et tout le monde va bien. On a vraiment hâte d’être des classiques pour essayer d’aller chercher une victoire », a souligné Guillaume Boivin.

Fort de cette grosse performance en sol italien, Hugo Houle pourrait bien être le coureur protégé de son équipe au cours des prochaines semaines.

« Je n’ai pas encore l’alignement officiel, mais j’aurai certainement ma chance sur au moins une de ces courses. Ça reste à suivre, mais c’est sûr que je m’attends à avoir beaucoup plus de liberté en Belgique que ce que j’avais en arrivant au départ du Tirreno. »