(Rome) L’ex-coureur cycliste italien Rinaldo Nocentini, maillot jaune du Tour de France durant huit jours en 2009 et à la retraite depuis 2019, a écopé mercredi d’une lourde sanction pour dopage qui annule notamment tous ses résultats depuis 2018.  

Agence France-Presse

Le Tribunal antidopage italien lui a infligé une suspension de quatre ans, la peine maximale, jusqu’au 29 novembre 2024, ainsi que « l’invalidation des résultats depuis janvier 2018 », selon la décision publiée par l’Agence italienne antidopage.

La décision se réfère à un article du code antidopage évoquant une « utilisation ou tentative d’utilisation d’une substance interdite ou d’une méthode prohibée de la part d’un athlète », sans préciser la nature exacte de la faute reprochée au cycliste, qui avait terminé sa carrière (2016-2019) dans une équipe portugaise (Sporting Tavira).  

Selon le journal Corriere della sera, Nocentini a été sanctionné pour une anomalie dans son passeport biologique, constatée à la fin de sa carrière en décembre 2019.  

Le coureur, devenu professionnel en 1999 avec l’équipe Mapei, a brillé en 2009 lors du Tour de France : alors membre de l’équipe AG2R La Mondiale, il avait porté le maillot jaune pendant huit jours avant de le laisser à l’Espagnol Alberto Contador, vainqueur sur les Champs-Élysées.

Il a également été deuxième de Paris-Nice en 2008 et vice-champion du monde sur route dans la catégorie chez les moins de 23 ans en 1998.