Le Sicilien Vincenzo Nibali a gagné de précieuses secondes sur ses propres terres, en dépit de la pluie, lors de la troisième étape du Tour d’Italie qui a culminé au sommet du volcan Etna lundi.

Associated Press

L’Équatorien Jonathan Caicedo a franchi le fil d’arrivée en premier à la suite d’une échappée hâtive, tandis que le Portugais Joao Almeida s’emparait du maillot rose remis au meneur du classement général.

Geraint Thomas jamais dans le coup

Geraint Thomas, le vainqueur du Tour de France en 2018 qui était l’un des favoris pour remporter le Giro au départ, a chuté avant même le début de l’épreuve et s’est retrouvé en queue de peloton à l’approche de l’ascension du volcan. Il n’a jamais pu être dans le coup.

Tandis que la pluie s’abattait avec vigueur sur les pentes sinueuses du volcan Etna, Simon Yates — un autre favori — a aussi été largué.

Caicedo, qui porte les couleurs de l’équipe EF, a mis plus de quatre heures pour compléter l’étape de 150 km qui s’était mise en branle à Enna.

Giovanni Visconti a terminé deuxième, à 21 secondes, et Harm Vanhoucke a complété le podium de l’étape, à 30 secondes.

Cataford 103e

Alexander Cataford, d’Ottawa, a terminé 103e à 19:47 de Caicedo. Le seul cycliste canadien inscrit à cette compétition occupe le 96e échelon au cumulatif.

Almeida et Caicedo présentent le même temps cumulatif jusqu’ici, tandis que l’Espagnol Pello Bilbao s’est emparé du troisième rang, à 37 secondes.

Nibali, qui a terminé septième au sein d’un petit groupe de cyclistes, est maintenant sixième, à 55 secondes. L’Italien est l’un des sept cyclistes qui ont remporté chacun des trois grands tours le Giro (deux fois), le Tour de France et le Tour d’Espagne.

Thomas a chuté dans la zone neutre avant que les commissaires ne donnent le départ, et en conséquence son coude était ensanglanté et son maillot était déchiré du côté gauche du dos.

Filippo Ganna — qui a été récemment sacré champion du monde du contre-la-montre et qui a remporté la première étape du Giro — a permis à Thomas de revenir dans le peloton principal alors qu’il portait le maillot rose. Thomas n’a cependant pas pu suivre le rythme de ses adversaires.

Thomas, qui a perdu plus de 12 minutes, avait aussi été malchanceux à sa participation précédente au Tour d’Italie il y a trois ans. Il avait été contraint à l’abandon après s’être blessé à la suite d’une collision avec une motocyclette de police.

Pente de 13 %

L’ascension du volcan Etna s’est poursuivie pendant 18,8 km, sur une pente moyenne de 6,6 %. Les trois derniers kilomètres se sont déroulés sur une pente de 9 %, et celle-ci a même atteint à un certain moment 13 %.

Les cyclistes négocieront une dernière étape en Sicile mardi sur 140 km entre Catane et Villafranca Tirrena, et l’étape sera ponctuée d’un col de troisième catégorie.

Le Giro se poursuivra ensuite en Italie continentale, en direction du Nord, où se trouvent les Alpes, en vue de la dernière semaine d’activités.

Le Tour d’Italie, qui devait se dérouler initialement du 9 au 31 mai avec trois étapes en Hongrie, a été reporté et modifié à cause de la pandémie de coronavirus.

La course se poursuivra jusqu’au 25 octobre, et culminera avec un contre-la-montre individuel à Milan.

– Avec La Presse Canadienne