(Sassenage) Le Tour de France, qui a observé une seconde pause lundi dans le département de l’Isère, passe trois jours dans les Alpes lors de la dernière semaine qui se conclut samedi par un contre-la-montre individuel dans les Vosges à la veille de la parade sur les Champs-Élysées.

Agence France-Presse

Mardi : 16e étape La Tour-du-Pin-Villard-de-Lans, 164 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 16e étape

Un hors d’œuvre alpestre coriace, dans la Chartreuse et le Vercors. Les montées, plutôt roulantes, présentent une pente modérée. « C’est une étape davantage dédiée aux baroudeurs qu’aux coureurs du classement général », estime le directeur de course Thierry Gouvenou. « Surtout au vu du menu du lendemain… »

Mercredi : 17e étape Grenoble-col de la Loze, 170 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 17e étape

L’étape-reine. Après la Madeleine, un grand classique du Tour, la course grimpe vers Méribel et rejoint le col de la Loze au-dessus de la station. « Le col du XXIe siècle » selon l’expression du directeur Tour Christian Prudhomme, est de nature à faire peur : une piste goudronnée, aux ruptures de pente incessantes, conduit au point le plus haut de cette édition, à l’altitude de 2304 mètres.

Jeudi : 18e étape Méribel-La Roche-sur-Foron, 175 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 18e étape

Trois vrais cols (Cormet de Roselend, Saisies, Aravis) précèdent la montée du Plateau des Glières, une récente trouvaille qui présente un final empierré à une trentaine de kilomètres de l’arrivée. Pour les purs grimpeurs, c’est la dernière occasion de bousculer la hiérarchie.

Vendredi : 19e étape Bourg-en-Bresse-Champagnole, 166,5 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 19e étape

Le retour dans la plaine donne leur chance aux baroudeurs, mais aussi aux sprinteurs, s’ils ont survécu aux trois journées de montagne. Bien que l’arrivée soit jugée dans les contreforts du massif jurassien, le final plat augure d’une arrivée groupée.

Samedi : 20e étape Lure-La Planche des Belles Filles, 36,2 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 20e étape

Le seul contre-la-montre du Tour promet un effort avoisinant une heure pour les meilleurs. Sur les routes d’entraînement de Thibaut Pinot, le parcours se divise en trois parties : la première entièrement plane (14,5 km), la deuxième en faux plat montant, la troisième enfin très pentue pour une ascension classée en première catégorie.

Dimanche : 21e étape Mantes-la-Jolie-Paris, 122 km

GRAPHIQUE TOUR DE FRANCE

La 21e étape

Un défilé pour finir sur les Champs-Élysées. Le sprint est attendu au bout des 8 tours du circuit parisien, en conclusion des quelque 3500 kilomètres de ce Tour qui est le plus montagneux de l’époque contemporaine.