Moins de 24 heures après avoir été témoins du terrible accident impliquant plusieurs cyclistes, Hugo Houle et James Piccoli étaient de retour en selle pour la deuxième étape du Tour de Pologne présentée jeudi, à Zabrze. Et cette fois-ci, tout s’est déroulé sans bouleversement.

Mathieu Fontaine
Sportcom

Après avoir vu quelques coureurs s’échapper rapidement, le peloton a rattrapé son retard avec deux tours à faire, laissant encore une fois place à un sprint final. C’est le Danois et champion du monde en titre Mads Pedersen (Trek - Segafredo) qui l’a emporté, s’imposant devant l’Allemand Pascal Ackermann (Bora - Hansgrohe) et l’Italien Davide Ballerini (Deceuninck - Quick Step).

Également du groupe de tête à l’issue des 151,5 kilomètres de course, Houle et Piccoli ont respectivement pris les 60e et 114e rangs, dans le même temps que le vainqueur.

« Ç’a bien été et il n’y a eu aucun danger à signaler. C’était assez calme et la finale a été beaucoup plus simple qu’hier (mercredi). Nous avons atteint notre objectif de rester devant et de nous économiser en vue des prochaines courses. C’est mission accomplie pour les deux premières journées », a indiqué Houle au sujet de la stratégie de sa formation, Astana.

Avec sa victoire, Pedersen (7 h 57 min 42 s) s’est emparé du maillot jaune et détient une priorité de 4 secondes sur Ackermann. Houle (30e) et Piccoli (89e) accusent quant à eux 10 secondes de retard sur le meneur.

Les quelque 149 coureurs reprendront l’action vendredi, à l’occasion de la troisième étape prévue pour 203,1 kilomètres, le tout parsemé de plusieurs ascensions. Une occasion parfaite de tester la forme pour le Montréalais James Piccoli, reconnu pour ses qualités de grimpeur.

« J’ai réussi à sauver mes cartouches pour demain (vendredi) et j’ai hâte de voir comment ça va se passer. Tout dépendant comment la course se déroule, j’espère pouvoir jouer le final », a mentionné le membre de la formation Israel Start-Up Nation.

« C’est là que nous allons voir si les jambes sont bonnes ! Les choses vont commencer à s’animer et je suis confiant pour notre équipe », a pour sa part conclu Hugo Houle.