(Montréal) Les organisateurs des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM) continuent les préparations en vue de la présentation de ces deux évènements du World Tour de l’Union cycliste internationale (UCI) prévus en septembre.

La Presse canadienne

C’est ce qu’ils ont annoncé par voie de communiqué jeudi matin.

Ces deux épreuves doivent être présentées les 11 et 13 septembre. Seules courses du World Tour de l’UCI ayant lieu en Amérique, elles doivent avoir lieu une semaine avant les Championnats du Monde de Cyclisme sur route, prévus en Suisse, à Aigle et Martigny, du 20 au 27 septembre 2020.

Cette mise à jour fait suite à un communiqué de l’UCI, en date du 19 juin, qui décrivait le protocole à respecter, en particulier sur le plan sanitaire, dans le cadre de la reprise de la saison de cyclisme sur route en contexte de la pandémie de coronavirus.

Elle survient aussi après une analyse minutieuse du protocole, des instructions et des recommandations émises, et après échange avec les responsables sportifs et médicaux de l’UCI.

Selon Serge Arsenault, président des GPCQM, les responsables de l’évènement sont totalement concentrés, depuis le début de la pandémie, sur la façon d’agir face à cette situation qu’il qualifie d’inédite.

« Nous suivons l’évolution constante, et nous travaillons dans le sens des directives émises par les autorités responsables canadiennes et québécoises. Nous comptons sur le soutien des villes de Québec et de Montréal, et de nos autres partenaires publics et privés, et croyons toujours être en mesure de présenter deux évènements de très haut niveau regroupant les meilleures équipes au monde à la mi-septembre », a déclaré M. Arsenault dans le communiqué de l’organisation.

« Au cours des derniers mois, a ajouté M. Arsenault, nous avons maintenu le cap et élaboré plusieurs scénarios en vue de la tenue des GPCQM. La santé et la sécurité de toutes les parties prenantes de nos courses, dont le public, les athlètes, les membres de l’encadrement des équipes et de l’organisation sont, bien évidemment, au centre de nos préoccupations et nous travaillons à la mise en place d’un protocole de mesures nécessaires et adaptées qui respectera au pied de la lettre les consignes sanitaires requises par toutes les autorités concernées. »

Une nouvelle mise à jour devrait suivre à la mi-juillet.