La formation qui représentera le Canada au prochain Tour de l’Avenir sera très majoritairement constituée de cyclistes québécois.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

La province fournira en effet cinq des six coureurs qui prendront part à ce mini-Tour de France le mois prochain. Il s’agit de Nickolas Zukowsky, de Pier-André Côté, d’Adam Roberge, de Laurent Gervais et de Charles-Étienne Chrétien. Ken Katerberg, originaire de la Colombie-Britannique, complétera l’équipe dévoilée ce lundi par Cyclisme Canada

Cette course est en réalité un Tour de France condensé en 10 étapes et met aux prises les meilleurs coureurs âgés de moins de 23 ans sur la planète. Plusieurs acteurs du milieu du vélo y voient l’épreuve jeunesse la plus prestigieuse de la saison.

En entrevue avec La Presse la semaine dernière, l’ex-directeur de la haute performance chez Cyclisme Canada et entraîneur indépendant Pierre Hutsebaut avait décrit comme un «passage obligé» une participation au Tour de l’Avenir pour les cyclistes qui veulent décrocher un emploi dans une grande équipe européenne.

Le Canada y fait un retour après sept années d’absence, faute de financement adéquat.

La dernière participation du pays remonte à 2011. Cette année-là, David Boily avait terminé deuxième du classement général. Parmi ses coéquipiers, on retrouvait Antoine Duchesne et Hugo Houle, deux futurs participants du Tour de France.

La 56e présentation du Tour de l’Avenir s’amorcera le 15 août prochain à Marmande, en Nouvelle-Aquitaine, pour se conclure le 25 août à Le Corbier, en Savoie.