En l’absence du Britannique Christopher Froome et du Néerlandais Tom Dumoulin, tous deux blessés, les jeux sont ouverts pour ce 106e Tour de France. Les favoris.

Jean-Christophe Laurence Jean-Christophe Laurence
La Presse

Geraint Thomas

PHOTO CHRISTOPHE ENA, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Geraint Thomas

À la suite du forfait de Christopher Froome, le Britannique a les coudées franches pour remporter son deuxième Tour de France de suite. « Il n’a pas d’opposition », observe le journaliste sportif Hugo Coorevits. À moins qu’il ne soit mis au défi par son lieutenant Egan Bernal. Rivalité à prévoir au sein du Team INEOS.

Egan Bernal

PHOTO GIAN EHRENZELLER, KEYSTONE

Egan Bernal

On lui prédit depuis longtemps un succès au Tour de France. Et si c’était cette année ? Froome absent, le Colombien Bernal monte d’un cran dans la hiérarchie de l’équipe INEOS et peut désormais prétendre aux grands honneurs. Le jeune prodige de 22 ans remplira-t-il ses promesses ?

Nairo Quintana

PHOTO GIAN EHRENZELLER, KEYSTONE

Nairo Quintana

Vainqueur du Tour d’Italie en 2014 et du Tour d’Espagne en 2016, ce spécialiste de la montagne a terminé trois fois sur le podium du Tour de France. L’an 2019 pourrait être son année, à moins qu’il ne soit éclipsé par son coéquipier et concurrent direct Mikel Landa, l’autre leader de l’équipe Moviestar.

Romain Bardet

PHOTO GEOFFROY VAN DER HASSELT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Romain Bardet

Il a fini sur le podium en 2016 et en 2017 et rêve toujours d’être le premier Français à gagner le Tour depuis Bernard Hinault en 1985. Mais ses lacunes dans le contre-la-montre pourraient le perdre. « Dans le cyclisme moderne, on perd plus dans le contre-la-montre qu’on gagne dans la montagne », résume Hugo Coorevits.

Thibaut Pinot

PHOTO MARCO BERTORELLO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Thibaut Pinot

On le présente comme le nouvel espoir français. De retour sur la Grande Boucle après un hiatus d’un an, ce bon grimpeur est soutenu par une équipe fiable (Grouporama) et semble sur une bonne lancée en 2019. Son style très offensif pourrait jouer en sa faveur. Mais il supporte mal la chaleur, sa bête noire.