Jacques Villeneuve sera encore l'une des têtes d'affiche du NAPA 200, ce week-end, même si le pilote québécois gardera un oeil intéressé sur son téléphone dans l'attente d'une décision de la FIA sur son projet d'équipe de F1 la saison prochaine.

Michel Marois LA PRESSE

«Tout s'est bien passé lors de notre présentation en Europe, récemment, devant le comité d'évaluation, a dit Villeneuve, hier, en conférence téléphonique. Tout le monde semblait content, mais c'est difficile de savoir ce qu'ils ont vraiment pensé.

«On est un peu comme devant des juges et on doit attendre. Je sais qu'on a fait une bonne présentation. On est contents de ce qu'on a en place. On n'a aucun doute sur l'évolution des choses si la réponse est positive. La FIA avait indiqué qu'une décision serait annoncée avant la fin du mois. On y est presque.»

Villeneuve et ses partenaires de l'équipe italienne Durango sont l'un des groupes qui ont soumis leur candidature pour la place de 13e équipe dans le Championnat du monde de F1 en 2011.

«J'espère simplement que la décision ne sera pas annoncée pendant le week-end. J'aimerais me concentrer sur la course NASCAR et ne pas avoir à parler de la F1 pendant toute la fin de semaine...»

Villeneuve pilotera encore la Toyota #32 du Braun Racing au volant de laquelle il avait obtenu le quatrième rang l'an dernier. «C'est la troisième année que je pilote cette voiture et je crois que nous travaillons mieux maintenant que nous nous connaissons bien.

«Nous avons eu un bon résultat l'an dernier et on y va pour la gagner cette année. On a beaucoup travaillé sur la voiture, pour améliorer le freinage en particulier, et nous devrions pouvoir nous mêler à la lutte pour la victoire. Cela dit, on ne sait jamais, même les meilleures équipes roulent parfois à l'arrière.»

Villeneuve espère qu'une bonne performance lui ouvrira des portes pour d'autres sorties en NASCAR, mais la F1 reste la priorité. «Tout dépendra évidemment de la décision de la FIA parce que c'est du tout ou rien. Soit ça fonctionne et c'est génial, soit on a une réponse négative et tout ce qu'on a mis en place tombe à l'eau. Il n'y a vraiment pas de porte de sortie.

«Si notre projet n'est pas retenu, je vais continuer en NASCAR. J'aimerais y piloter toutes les semaines. Ce serait génial. J'adore piloter, j'adore la compétition et c'est ce que j'apprécie dans ces séries.»