Le double champion en titre Dario Franchitti a remporté la première épreuve de la saison en IndyCar présentée à St. Petersburg, dimanche, tandis que le pilote québécois Alexandre Tagliani croisait le fil d'arrivée en sixième place.

Mis à jour le 27 mars 2011
ASSOCIATED PRESS

Franchitti a démontré une fois de plus pourquoi il était le favori pour l'emporter dans cette série. Il s'agissait cependant de son premier triomphe - et de son cinquième top-5 - en six départs à St. Petersburg.

Le pilote écossais s'est emparé des commandes tôt dans l'épreuve, mais a dû être vigilant afin de s'assurer de grimper sur la plus haute marche du podium du Grand Prix Honda.

Il a été quasiment parfait pendant 100 tours sur ce circuit urbain de la Floride, franchissant le fil d'arrivée avec plus de sept secondes d'avance sur le détenteur de la pôle position, Will Power.

Tony Kanaan, champion de la série en 2004 qui s'est joint à sa nouvelle écurie lundi dernier, a suffisamment retenu la Suissesse Simona de Silvestro pendant les derniers tours pour s'assurer de la troisième position. De Silvestro a néanmoins réalisé son meilleur résultat en 18 courses en carrière.

Pour sa part, l'Américaine Danica Patrick a bouclé la compétition au 12e échelon - un résultat décevant pour celle qui vient d'entamer sa septième saison en IndyCar. Elle a été pénalisé d'une place au dernier tour pour avoir été l'instigatrice d'une «collision évitable».

Le chaos s'est immiscé rapidement dans la course, mais l'ordre a rapidement été restoré lorsque trois des meilleurs pilotes de la série IndyCar - Franchitti, Power et Kanaan - se sont emparés des trois premières positions.

Néanmoins, le départ s'est avéré rocambolesque. Il y a eu pas moins de quatre drapeaux jaunes au cours des 13 premiers tours.

Quelques heures après que les coéquipiers Sébastien Bourdais et James Jakes soient entrés en collision durant la séance d'échauffement, cinq bolides - tous des trois équipes de tête de la série - ont éprouvé des ennuis au premier virage.

Les coéquipiers chez Penske Helio Castroneves et Ryan Briscoe ont été impliqués, tout comme le double champion de la série Scott Dixon et les pilotes de l'écurie Andretti Autosport Mike Conway et Marco Andretti.

Andretti a heurté l'arrière de la voiture de Dixon, l'envoyant valser dans le décor. Andretti a ensuite effectué un tonneau et s'est retrouvé sens dessus dessous. Il n'a pas été blessé dans l'incident, mais, lorsqu'il s'est relevé pour se diriger vers les puits, il s'est arrêté et a regardé attentivement la reprise vidéo sur l'écran géant. Andretti a ensuite blâmé sévèrement le champion de l'Indy 500 - Castroneves - pour cet accrochage.

«Helio s'est simplement jeté sur nous, a dit Andretti. Il a carrément raté son point de corde. C'est malheureux.»

La course a été interrompue plusieurs fois aux relances, toutes en vertu du nouveau règlement adopté par la série. Au cours des années précédentes, l'IndyCar préconisait des relances à la file indienne. Cette saison, toutefois, elle a décidé d'y aller avec des relances côte à côte, semblables à celles de la série NASCAR.