Le Mexicain Sergio Perez (Sauber) qui, après un violent accident à Monaco, n'avait pu piloter à Montréal, a indiqué vendredi qu'il se sentait «parfaitement bien», à dix jours du Grand Prix d'Europe de Formule 1, qui se tiendra dimanche à Valence le 26 juin.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'ai volé depuis Montréal vers Mexico, où j'ai passé mon temps à me préparer pour la prochaine course. Je me suis entraîné avec notre préparateur physique. Je me sens parfaitement bien. Je suis impatient de courir à Valence», a affirmé Perez, 21 ans.

Le Mexicain, malade après son très violent accident le 28 mai à Monaco, avait laissé son baquet à l'Espagnol Pedro de la Rosa pour les derniers essais libres, les qualifications et le GP du Canada.

«Je ne veux rouler que si je suis à 100%», avait alors justifié Perez, ajoutant «avoir besoin d'un peu plus de temps pour récupérer».

Sergio Perez s'est écrasé à haute vitesse dans un mur de protection après avoir perdu le contrôle de sa monoplace lors des qualifications du GP de Monaco. Une commotion cérébrale et un hématome à la cuisse avaient été initialement diagnostiqués, mais il est au final sorti indemne.

Des examens par des médecins de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) et du circuit canadien l'avaient déclaré apte à courir à Montréal.

«Ce changement nous a pris par surprise, car Sergio a subi des examens à Monaco, puis dans un hôpital de Zürich et finalement, les médecins de la FIA lui ont donné leur feu vert. Personne n'aurait pu prévoir qu'il se sentirait mal», avait commenté Peter Sauber, fondateur et patron de l'écurie.