La nouvelle vedette allemande de la Formule Un, Sebastian Vettel, estime que les comparaisons avec le septuple champion du monde Michael Schumacher sont bien trop prématurées, dans une interview à paraître dimanche.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Vettel, 21 ans, est devenu le premier Allemand à remporter un Grand Prix depuis le dernier succès de Schumacher à Shanghai il y a deux ans.

«Il faut garder les pieds sur terre et tout mettre en perspective», a-t-il déclaré au quotidien Die Welt.

«Michael a remporté sept titres mondiaux - c'est assez difficile à comprendre de l'extérieur», a-t-il ajouté. «Mais quand vous pilotez chaque semaine durant toute une saison, vous vous rendez compte du niveau qu'avait Michael.»

«Je pense qu'un pilote qui accomplit le quart de ce qu'a fait Michael aura déjà eu beaucoup de succès.»

Dimanche dernier, sur le circuit italien de Monza, Vettel a décroché son premier Grand Prix et est devenu le plus jeune vainqueur d'une course de F1, 24 heures après être devenu le plus jeune pilote auteur d'une pole position.

«Michael est l'un des meilleurs pilotes de l'histoire (...) Toute comparaison est présomptueuse», a affirmé Vettel, qui pointe en neuvième position au Championnat du monde, à quatre courses de la fin de la saison.

«Vous ne pouvez copier personne (...) Chacun doit tracer sa propre voie et je ne fais pas exception (...) Si vous essayez d'être quelqu'un d'autre, cela ne fonctionne pas.»

«Me comparer à Fernando Alonso ou Kimi Raïkkönen serait déjà excessif», a-t-il dit.