Le directeur sportif de l'écurie de Formule 1 McLaren-Mercedes, Norbert Haug, estime que l'Espagne doit régler le problème du racisme, qui reste selon lui le fait d'une minorité, dans le journal AS de mercredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'Espagne doit résoudre ce problème, fait d'une minorité, le plus rapidement possible», déclare M. Haug dans un entretien.

 

Des insultes racistes ont été lancées vendredi et samedi contre le pilote britannique de McLaren Lewis Hamilton lors d'essais sur le circuit de Montmelo, près de Barcelone (nord-est). Un groupe de spectateurs a notamment accueilli Hamilton aux cris de «noir de merde».

 

Le grand prix d'Espagne est prévu le 27 avril à Montmelo. «J'espère que ça ne sera pas un sujet pour la prochaine course d'avril», affirme M. Haug.

 

La saison dernière a été marquée par une très intense rivalité entre Hamilton et son coéquipier chez McLaren, l'Espagnol Fernando Alonso.

 

Toutefois, selon M. Haug, «Lewis Hamilton n'a absolument rien fait à Fernando Alonso», dont il a seulement été un «dur rival sur les circuits».