>>> Les résultats et classements

Marc Delbès

>>> Les résultats et classements

>>> Notre galerie photos

Vendredi, Trulli avait été victime par deux fois d'un bris de sa suspension avant-droite après avoir enjambé le vibreur du virage 8 du circuit Gilles-Villeneuve. En conséquence, on avait demandé samedi aux deux pilotes d'éviter d'escalader trop vigoureusement les vibreurs afin de ménager la suspension.

Il semblerait que la cause de cette casse à répétition soit la faiblesse structurelle d'une pièce constituant l'arbre de suspension.

Trulli est néanmoins parvenu à se qualifier au 10e rang. Schumacher n'a pas eu le même succès, étant éliminé dès le premier tiers de la séance et il partira de la 18e position sur la grille.

«Je ne pouvais pas aller plus vite aujourd'hui, je suis donc très heureux, a précisé Trulli. Nous avons été clairement entravés par tous les problèmes rencontrés hier (vendredi), ce qui a limité notre roulage. Malgré tout, c'est un bon résultat.»

-----

Même si le principal intéressé a affirmé jeudi qu'il ne se sentait nullement menacé, les rumeurs voulant que Ralf Schumacher perde son volant chez Toyota se font de plus en plus persistantes.

On chuchote dans les paddocks que Schumacher pourrait être remplacé par le pilote-essayeur Frank Montagny dès le Grand Prix de France, le 1er juillet.

L'Allemand, dont le contrat expire à la fin de la saison, a intérêt à offrir de bonnes performances dimanche et à Indianapolis s'il ne veut pas se faire jouer le même tour que Jacques Villeneuve l'an dernier chez BMW-Sauber.

«Il y a beaucoup de rumeurs mais c'est normal et il ne faut pas s'en faire pour moi, avait tempéré Schumacher lors de la conférence de presse de la FIA, jeudi matin. Moi, je ne m'en fais pas.»

Arrivé chez Toyota en 2005, Schumacher vit actuellement sa saison la plus difficile depuis ses débuts en F1. Son meilleur résultat demeure une 8e position en Australie en début de saison.

-----

Honda continue d'en arracher. Rubens Barrichello et Jenson Button ont dû se contenter des 13e et 15e chronos des qualifications du Grand Prix du Canada, samedi.

Et dire que Button avait décroché la position de tête en 2005 à Montréal au volant d'une BAR-Honda.

«Nous avons souffert d'un manque d'adhérence, a expliqué Button. La voiture manquait de grip tout au long du tracé. Je m'étais bien qualifié ici ces dernières années, mais pas aujourd'hui. C'est très décevant pour moi et pour toute l'équipe. Nous allons maintenant analyser les données afin de préparer au mieux la voiture pour demain.»

-----

Le défenseur Patrice Brisebois s'est qualifié neuvième en vue du Challenge Ferrari qui sera présenté en prélude du Grand Prix du Canada de Formule 1, dimanche matin.

Brisebois, joueur autonome sans compensation, est facilement reconnaissable cette année puisqu'il est au volant d'une puissante F430 verte.

C'est l'Américian John Horejsi qui a décroché la position de tête devant Lawrence Strool, le propriétaire de Ferrari Québec et du circuit de Mont-Tremblant.