La première sortie de Lance Stroll en Formule 1 a été gâchée par un simple éclat qui s'est détaché de l'aileron avant de sa voiture.

Alexandre Geoffrion-McInnis LA PRESSE CANADIENNE

Stroll, qui est originaire de Mont-Tremblant, est sorti dès les premiers instants de la séance matinale mardi aux essais hivernaux de la Formule 1 sur le circuit de Catalunya, en Espagne, et il n'a effectué que 12 tours avant de devoir remiser sa voiture Williams pour la journée.

Le Québécois a commis un tête-à-queue dans le virage no 9 qui a provoqué le premier drapeau rouge de la séance. Après avoir appuyé sur l'accélérateur pour effectuer un demi-tour et relancer sa voiture dans le bon sens, Stroll a raconté avoir endommagé l'aileron avant de sa voiture - le seul dont Williams disposait.

«Le niveau d'adhérence était quasi-inexistant ce matin, et j'ai perdu la maîtrise de ma voiture, a-t-il simplement dit. Je n'ai rien touché, mais j'ai commis un tête-à-queue, et j'ai perdu un petit morceau de l'aileron avant. Je l'ignorais, mais il semble que nous n'avions qu'un seul aileron avant - nous utilisons le même, Felipe (Massa) et moi - et ça prend du temps pour le réparer.»

Entre-temps, l'équipe Williams a demandé à son usine de Grove, en Angleterre, de s'activer afin d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise.

«Nous devrons envoyer des pièces en composites à l'usine, qui seront de retour à un certain moment demain (mercredi), a commenté le directeur performance de Williams, Rob Smedley. Nous faisons de notre mieux pour reprendre le cap dès que possible, mais je crois que nous serons en mesure de récupérer rapidement.»

Si tout se déroule bien, le pilote âgé de 18 ans, visiblement déçu de la tournure des événements, devrait être de retour en piste mercredi matin, ce qui n'était pas prévu initialement.

«Ce sont des choses qui arrivent parfois en début de saison, mais nous disposons encore de beaucoup de temps devant nous et il s'agit maintenant de connaître de bonnes journées de travail», a-t-il résumé.

Stroll a tout de même disposé de suffisamment de temps pour signer un chrono d'une minute et 26,040 secondes. À la pause du midi, il occupait le septième rang au sein du peloton de neuf pilotes, à 5,057 secondes du Britannique Lewis Hamilton.

Le pilote Mercedes a signé le meilleur chrono en matinée en 1:20,983, retranchant près de deux secondes à ses plus proches poursuivants. Il a devancé le pilote Ferrari Kimi Raikkonen par 1,846 seconde et le détenteur de la troisième place, le pilote de Force India Esteban Ocon, par 2,062 secondes.

Feu vert pour Stroll

En dépit de la malchance, Stroll a dit avoir apprécié sa première expérience officielle en piste avec d'autres bolides de F1. Sa voiture était d'ailleurs ornée d'un feu de signalisation vert à l'arrière, ce qui signifie qu'il s'agit d'une recrue.

«Nous n'en sommes qu'au début, donc je n'ai pas encore de bonnes sensations avec la voiture, a-t-il confié. Mais c'est bien de finalement pouvoir être en piste, parce que ça fait plusieurs mois maintenant que j'attends ce moment-là. J'ai eu un petit goût de ce que c'est, donc c'est bien, mais j'aurais préféré en avoir davantage.»

Après avoir passé plus de deux heures à l'écart de sa voiture, Stroll a été observé dans les paddocks, près des garages de Williams, en tenue de ville, sans sa combinaison de pilote. Il a notamment discuté avec ses ingénieurs de course et Smedley.

Mince consolation pour Stroll, il n'est pas le seul à avoir connu des ennuis en matinée. Le pilote de McLaren Stoffen Vandoorne a notamment vu sa séance être écourtée en raison d'un problème de moteur, tout comme Ocon chez Force India.