L'Espagnol Fernando Alonso (McLaren-Honda) écopera dimanche de 25 places de pénalité sur la grille du Grand Prix de Russie, son 250e en Formule 1, a-t-on appris vendredi dans le paddock de l'Autodrome de Sotchi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette pénalité sera infligée par la direction de course en raison d'un nouveau changement de composants du moteur Honda V6 turbo hybride de la McLaren du double champion du monde (2005-2006). Un changement décidé pour apporter plus de performance à sa monoplace.

Pour des raisons similaires, son compatriote Roberto Merhi, qui retrouve ce week-end le baquet de sa Marussia-Ferrari, écopera de 20 places de pénalité sur la grille de cette 15e manche de la saison.

Alonso a confirmé jeudi, en conférence de presse, qu'il resterait chez McLaren jusqu'au terme de son contrat, à la fin de 2017. Il a déjà utilisé neuf moteurs cette saison, alors que le quota est de quatre maximum par pilote, sans pénalité, et utilise donc ce week-end à Sotchi son 10e bloc hybride de 2015.

Son coéquipier Jenson Button n'aura pas les mêmes évolutions sur son moteur mais devrait les avoir au prochain Grand Prix, celui des États-Unis à Austin (Texas). Il s'est dit confiant pour 2016, à son arrivée à Sotchi, et a cité l'exemple de Ferrari qui, selon lui, «a trouvé 100 chevaux en développant mieux son moteur l'hiver dernier».

Alonso a débuté en F1 en 2001, dans une Minardi, et le chiffre des 249 Grands Prix auxquels il a participé, du vendredi au dimanche, tient compte du Grand Prix des États-Unis de 2005: l'Espagnol était rentré aux puits déclarant forfait pour la course, mais après avoir bouclé le tour de formation juste avant le départ, comme tous les pilotes équipés de pneus Michelin.