La Fédération internationale de l'automobile (FIA) est revenue en partie sur sa décision récente de limiter, avec effet immédiat, les conversations entre une écurie de Formule 1 et ses pilotes, pendant les week-ends de Grand Prix.

Publié le 19 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le but était de revaloriser le travail des pilotes et qu'ils n'apparaissent plus comme «téléguidés» par leur équipe dans les puits, mais les changements radicaux décidés par la FIA posaient des problèmes techniques, toutes les écuries n'étant pas équipées des mêmes logiciels et écrans, à l'intérieur des cockpits, pour informer leurs pilotes en plus de la radio.

Afin d'éviter une situation inéquitable, en fin de saison, la FIA a de nouveau autorisé, jusqu'à la fin de la saison, les conversations tenant aux performances des voitures, mais continué à exclure celles qui concernent directement les performances des pilotes, selon une grille de lecture revue et corrigée par le directeur de course de la F1, Charlie Whiting.

L'application stricte de l'article 20.1 du règlement sportif de la F1, selon lequel «le pilote doit conduire seul et sans aide», est donc reportée au début de la saison 2015.

En attendant, les conversations concernées, qui sont souvent retransmises en léger différé par les chaînes de télévision, vont continuer à faire le bonheur des fans... et des journalistes, qui peuvent ainsi mieux comprendre ce qui se passe sur la piste, en temps réel.