Lewis Hamilton s'est entraîné fort pendant la pause de mi-saison du calendrier de la Formule 1. Son objectif est clair: il veut rattraper le meneur au classement des pilotes Sebastian Vettel avec neuf courses à disputer.

Jérôme Pugmire ASSOCIATED PRESS

Hamilton, qui a triomphé en s'élançant de la position de tête le mois dernier au Grand Prix de Hongrie, a entamé sa routine habituelle en prévision de l'épreuve de dimanche au Grand Prix de Belgique - où il tentera de s'adjuger une quatrième pole position d'affilée. Le pilote Mercedes est quatrième au classement général et doit combler le fossé de 48 points qui le sépare de Vettel, triple champion du monde en titre de F1.

Hamilton passe habituellement la pause de mi-saison à se détendre, mais cette fois-ci il a plutôt augmenté son rythme d'entraînement et n'a toujours pas abandonné son objectif de décrocher un deuxième titre des pilotes après celui de 2008.

« Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir dans le championnat, donc rien n'est impossible, a-t-il dit. Je me sens bien avec moi-même, surtout en sachant que j'aurai la voiture nécessaire pour pouvoir me battre.

«Je me suis entraîné très fort pendant la pause, qui fut très différente de celle des six saisons précédentes, a-t-il ajouté. Au cours des six dernières années, j'en profitais habituellement pour prendre des vacances. J'ai juste décidé de faire les choses autrement. Je me suis gardé occupé. Je n'étais pas à la plage à me détendre.»

Au même moment la saison dernière, Hamilton devait négocier avec des préoccupations relatives à son avenir et les tensions entre Jenson Button et lui.

«Ignorer où j'allais aboutir m'a vidé de mon énergie, a-t-il reconnu. C'est merveilleux de pouvoir venir ici. Je suis installé dans ma nouvelle équipe,  je suis heureux d'être où je suis, et j'espère connaître trois saisons marquées par le succès avec eux.»

Vettel était dans une position semblable à celle de Hamilton l'an dernier, s'amenant à Spa en accusant un déficit de 42 points sur Fernando Alonso. Il a effacé ce retard et a remporté le titre à la dernière course.

Vettel possède 38 points d'avance sur Kimi Raikkonen et 39 sur Alonso. Hamilton est toutefois considéré par plusieurs comme étant celui qui pourrait menacer Vettel d'ici la fin de la campagne.

«Mercedes a été très, très compétitif, pas seulement Lewis. Il y a aussi Nico (Rosberg), qui a remporté deux courses, a rappelé l'Allemand Vettel. Nous savons qu'ils sont très rapides en qualifications. La Hongrie, d'une certaine façon, leur a permis de démontrer qu'ils pouvaient être très rapides en course également.»