Les écuries de Formule 1 pourront essayer de nouveaux pneus Pirelli lors des essais libres du Grand Prix du Canada le vendredi 7 juin, mais continueront à utiliser les pneus actuels pour les qualifications et la course, a annoncé jeudi le manufacturier italien.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le nouveau pneu apporté au Canada sera un mélange expérimental, disponible uniquement durant les essais libres. Chaque pilote disposera de deux trains de ce nouveau mélange medium pour les deux séances du vendredi uniquement», explique Pirelli dans un communiqué.

«Après avoir obtenu les évaluations des équipes et des pilotes», l'objectif est d'introduire les nouveaux pneus à compter du Grand Prix de Grande-Bretagne (le week-end du 30 juin) et de les utiliser jusqu'au terme de la saison 2013, précise le fournisseur exclusif de la F1, très critiqué depuis le début de l'année pour la dégradation de ses pneus.

«L'objectif, via l'introduction d'un nouveau pneu, est d'éviter toute possibilité de détachement de la bande de roulement par rapport à la structure du pneu, ajoute Pirelli. Toutefois, les caractéristiques de performance et d'usure du nouveau pneu ne seront pas significativement différentes, le but demeurant de maintenir le spectacle et l'aspect stratégique des courses».

La décision de faire essayer les nouveaux pneus à toutes les écuries, le vendredi au Canada, est une réponse à la polémique née en fin de semaine dernière à la suite d'une séance d'essais de pneus organisée par Pirelli à Barcelone après le Grand Prix d'Espagne, avec uniquement l'écurie Mercedes qui a ensuite remporté le GP de Monaco, dimanche, sans trop user ses pneus.

L'affaire de cette séance d'essais, théoriquement interdite par le règlement, est en cours d'instruction par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Elle pourrait ensuite la faire juger par son Tribunal International, créé en 2010 et composé de 12 membres indépendants de la FIA, une instance qui n'a encore jamais siégé.