Sergio Perez ne décidera qu'après les essais libres, vendredi, s'il est apte à disputer le Grand Prix d'Europe au volant de sa Sauber.

ASSOCIATED PRESS

Le pilote mexicain de 21 ans, qui en est à sa première saison en Formule 1, a renoncé au Grand Prix du Canada après avoir ressenti des étourdissements à la suite de la première séance d'essais libres tenue sur le circuit Gilles-Villeneuve. Encore une fois, il attendra de voir comment il se sentira après les essais, qui seront cette fois disputés sur le circuit routier de Valence.

«Si je me sens bien à 100%, je serai de retour derrière le volant. Mais si je ressens des étourdissements, je ne conduira pas, a indiqué Perez. Ce sera important (vendredi) de s'assurer que tout va bien.»

Perez a passé deux jours à l'hôpital après avoir subi une commotion cérébrale et une élongation à la hanche, résultat d'un accident survenu durant les qualifications du Grand Prix de Monaco.

«(Les médecins) ont toujours cru que nous étions un peu trop optimistes quant à la date de retour après l'accident, parce que c'était un accident très important, et après un tel accident il faut beaucoup de temps pour s'en remettre», a affirmé Perez, en ajoutant qu'il s'est bien senti au volant d'un simulateur, cette semaine.

«Tout change quand tu te retrouves dans la voiture, mais je suis confiant que tout ira bien. Cela a vraiment été frustrant de rater des courses pour des raisons de santé, et aussi parce qu'elles se sont avérées être de très bonnes courses. Je suis plus motivé que jamais.»

Le pilote espagnol Pedro de la Rosa a remplacé Perez à Montréal et il reste disponible en cas d'urgence à Valence.