L'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) s'est encore montré le plus rapide des jeunes pilotes à l'honneur pour la deuxième et dernière journée, mercredi sur le circuit Yas Marina d'Abou Dhabi, où s'est clos dimanche le Championnat du monde de Formule 1.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Avec un temps de 1:38,102, Ricciardo est allé plus d'une seconde plus vite que le champion du monde Sebastian Vettel dans la même voiture que lui samedi en qualifications. Cette performance est due au fait que la piste, davantage couverte de gomme, est plus adhérente et donc plus rapide.

«Il est très rare d'avoir une voiture parfaite. Mais celle-ci en est très proche. C'est un plaisir de la conduire. Tu freines, tu tournes et elle fait tout comme tu l'imagines», s'est réjoui l'Australien, deuxième cette saison du Championnat World Series par Renault.

«C'était cool de faire ce test et génial d'arriver si près des temps des grands mecs ce week-end. (...) Ces deux jours ont été superbes. Ce serait fantastique d'avoir la chance de piloter une Formule 1 à plein temps», a poursuivi Ricciardo.

Le Belge Jérôme d'Ambrosio, qui roulait mercredi pour Renault, après avoir couru mardi chez Virgin, a réalisé le deuxième temps, devant le Britannique Sam Bird (troisième), qui a «impressionné» le patron de l'écurie Mercedes Ross Brawn, alors que son compatriote Gary Paffett a réalisé le quatrième temps sur McLaren.

Le Français Jules Bianchi a signé le cinquième temps sur Ferrari au terme de deux jours «très intéressants» et «utiles pour son travail avec l'équipe l'an prochain», a-t-il expliqué.

Nouveaux tests vendredi et samedi

«Pour moi, c'était une excellente manière de terminer une saison positive, qui m'a vu terminer troisième de la série GP2», l'antichambre de la F1, s'est félicité Bianchi qui, représenté par Nicolas Todt, le fils du président de la FIA et ancien patron de Ferrari, a été nommé troisième pilote de la Scuderia pour 2011.

Le Mexicain Sergio Perez, titulaire chez Sauber l'an prochain, a réussi le sixième temps. Il précède Paul di Resta (septième), l'actuel pilote d'essais de Force India, et le Vénézuélien Pastor Maldonado (huitième), annoncé en F1 l'an prochain, qui pilotait mercredi pour Williams après avoir roulé avec une Hispania, mardi.

Le Français Jean-Éric Vergne, conclut ses deux jours d'essais d'une Toro Rosso avec le neuvième temps mercredi, avant de partir disputer le GP de Macau de Formule 3 britannique, dont il a déjà été sacré champion.

«Mon premier train de pneus mardi est quelque chose dont je me souviendrai, avec des vitesses maximum particulièrement impressionnantes, surtout en virage, à cause des appuis aérodynamiques impressionnants», a narré Vergne.

«Vu ses performances à Abou Dhabi, je suis sûr que nous le reverrons en F1 sur une base permanente dans le futur», a commenté Franz Tost, le directeur de l'écurie Toro Rosso.

D'autres essais se tiendront vendredi et samedi à Abou Dhabi. Les pilotes traditionnels utiliseront à cette occasion pour la première fois les pneus Pirelli, qui équiperont les douze écuries en 2011, à la place de Bridgestone.

Le champion du monde Sebastian Vettel reprendra le volant les deux jours pour Red Bull, alors que Felipe Massa roulera sur Ferrari vendredi.