Bridgestone fournira des pneus secs de spécification «tendre» et «dure» aux douze écuries participant au Grand Prix de Belgique de Formule 1, dont les premiers essais libres sont programmés vendredi sur le circuit de Silverstone.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce tracé est le plus long de la saison, avec 7,004 km, et la portion de l'Eau Rouge, qui descend, suivie du fameux Raidillon, qui remonte, est particulièrement exigeante pour les pneus, souligne le manufacturier, à cause  d'une série de facteurs: la compression, la vitesse élevée (290 km/h), l'appui aérodynamique et l'inertie des monoplaces.

Autre facteur souvent déterminant à Spa, la météo, car en dehors des averses, toujours possibles dans les Ardennes belges, à tout moment de la journée, la température de la piste peut varier de 10 à 40°C selon les moments de la journée.

Toutes ces contraintes ne permettent pas d'utiliser à Spa les gommes les plus tendres (Super Soft). Quant aux gommes dures, elles seront indispensables dans certaines conditions, sur un circuit aussi exigeant.

La moins dure des deux spécifications de gommes, en l'occurrence les «tendres», sera identifiable, comme le veut le règlement de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), par un marquage vert sur le pneu.

Bridgestone a mis au point pour l'ensemble de la saison un total de quatre types de gommes pour conditions sèches: dur, medium, tendre et extra-tendre. Mais deux seulement de ces quatre types de pneus sont retenus à chaque Grand Prix.