Le champion du monde en titre Lewis Hamilton, dont la McLaren s'est montrée très décevante durant l'intersaison, a estimé jeudi qu'il serait déjà satisfait de ne marquer qu'un point au premier Grand Prix de la saison, celui d'Australie dimanche à Melbourne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je dois beaucoup travailler, car j'ai une voiture moins compétitive. Nous arrivons en sachant que nous avons beaucoup à faire», a déclaré le Britannique, affirmant «ne pas savoir où il se retrouverait» sur la grille de départ dimanche.

 

«Quand nous étions à Barcelone -pour des essais au début du mois de mars-, nous pensions être à l'arrière. Mais nous avons fait de tels progrès que nous pensons être en milieu de grille», a-t-il précisé, attribuant ce manque de performance au changement du règlement de la Formule 1.

En Catalogne, la McLaren n'avait pas quitté les dernières places, le pilote de Brawn GP Rubens Barrichello allant jusqu'à devancer Hamilton de près de 2 secondes le dernier jour des essais.

«La clé est de garder la voiture en piste jusqu'à la fin de la course et de marquer quelques points ce week-end. Ce serait énorme. Même un point. Un point peut faire une énorme différence pour nous», a déclaré Hamilton, 24 ans, lors d'une conférence de presse.

«Nous voulons juste nous améliorer (dimanche), afin d'avoir de bonnes fondations sur lesquelles nous pouvons bâtir. Un résultat solide, rien que terminer la course, montrerait la fiabilité (de la voiture). Et nous pouvons bâtir sur cela», a-t-il poursuivi.

Mais «l'écurie est tout à fait capable de se redresser, ce que, selon moi, peu d'équipes sont capables de faire», a souligné Lewis Hamilton, devenu l'an passé champion dans l'ultime virage de la saison, devant le Brésilien Felipe Massa (Ferrari).