Le pilote espagnol Fernando Alonso (Renault) a nettement amélioré ses temps, mais a été devancé in extremis par le Britannique Lewis Hamilton (McLaren) lors de la 5e et dernière journée d'essais de F1 sur le circuit de Jerez (sud), vendredi.

Mis à jour le 13 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Français Sébastien Bourdais (Toro Rosso) a signé comme la veille le meilleur temps, mais avec une voiture 2008, alors que les autres écuries testent des monoplaces configurées selon les nouvelles règles 2009.

Alonso, troisième, a progressé avec la R29 d'environ une seconde et demi sur le tour de piste, levant les doutes sur les performances de la nouvelle monoplace Renault.

Il a terminé juste derrière Lewis Hamilton, champion du monde en titre, et devant l'Allemand Nico Rosberg (Williams) et l'Australien Mark Webber (Red Bull).

La journée a été «très productive», a estimé l'écurie française dans un communiqué. «La voiture roule mieux de jour en jour et même si nous avons encore beaucoup de travail à faire avant le début de la saison, nous allons dans la bonne direction», a précisé Alonso.

De nouveaux essais auront lieu à Jerez début mars avec la participation de la plupart des écuries.

A Bahreïn, aucune tempête de sable n'a perturbé les essais vendredi, à l'inverse de mercredi et jeudi. Le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) a signé le meilleur temps de la quatrième journée, devant l'Italien Jarno Trulli (Toyota) et l'Autrichien Christian Klien (Sauber).

«Mon premier jour avec la F60 sur le sec a été très positif. La voiture se développe bien et il n'y a pas de secteur particulièrement critique. Nous avons utilisé le Kers (ndlr: système de récupération de l'énergie cinétique permettant de transformer l'énergie stockée lors des freinages en chevaux supplémentaires, autorisé en F1 pour la saison à venir) aujourd'hui et je suis satisfait de son fonctionnement», a indiqué Raikkonen.