L'écurie Toro Rosso a annoncé mercredi qu'elle ne disposerait pas de sa nouvelle voiture pour le Grand Prix de Turquie de Formule 1 dimanche et qu'elle devait différer ses débuts jusqu'à la prochaine course, à Monaco fin mai.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La modeste équipe italienne utilise depuis le début de saison une voiture de l'année dernière évoluée (la STR2B), mais devrait obtenir un net gain de performances avec sa nouvelle monoplace (la STR3). Cette dernière devait faire ses débuts lors de la cinquième manche de la saison, ce week-end en Turquie, mais l'ancienne version effectuera une course de plus que prévu.

«Tout le monde a travaillé dur pour essayer de respecter les délais mais on doit malgré tout retarder l'entrée de la STR3 d'une course, a expliqué l'ingénieur en chef Laurent Mekies dans un communiqué. La principale raison est que nous ne disposons pas d'assez de pièces détachées pour faire courir une nouvelle voiture de manière professionnelle.»

Sébastien Bourdais avait subi une grosse sortie de piste et avait détruit une monoplace STR3B lors d'essais à Barcelone la semaine précédent le Grand Prix d'Espagne ce qui, ajouté aux délais serrés, a dû peser au moment de prendre la décision.

«Étant donné la nature unique de la piste de Monaco et les conditions de travail sur ce circuit ce n'est pas l'endroit idéal pour faire débuter une nouvelle voiture, mais tout le monde est prêt à relever ce défi», a cependant ajouté Laurent Mekies.

Toro Rosso occupe la neuvième place du Championnat constructeurs grâce aux deux points inscrits par Bourdais lors de la première course de la saison en Australie. Son coéquipier Sebastian Vettel n'a pour l'instant inscrit aucun point.