En fait, le Polonais de 22 ans n'a pas du tout l'impression d'avoir volé son volant à qui que ce soit.

Marc Delbès

En fait, le Polonais de 22 ans n'a pas du tout l'impression d'avoir volé son volant à qui que ce soit.

«Ca fait déjà longtemps que j'ai remplacé Jacques», a-t-il confié, surpris qu'on revienne sur les événements qui ont conduit à sa titularisation.

«Je suis heureux d'être ici et j'ai travaillé très fort pour y arriver. Et je n'ai pas l'intention de me morfondre parce que j'ai pris la place de Jacques. C'est seulement arrivé plus vite que prévu l'an dernier.»

Kubica avait survolé les deux séances d'essais libres du vendredi l'an dernier alors qu'il agissait comme troisième pilote chez BMW.

«Ici, nous allons rouler avec peu d'appuis aérodynamiques pour la première fois de la saison. L'année dernière, cela s'était bien passé pour moi aux essais libres. J'espère faire aussi bien cette fois-ci, d'autant plus que ce circuit devrait bien convenir à notre voiture étant donné la configuration aérodynamique requise.»

Dans ces circonstances, peut-il envisager un podium dimanche, son premier de la saison.

«Ce sera difficile car les Ferrari et les McLaren sont très fortes depuis le début de la saison», a-t-il noté, lui dont le meilleur résultat cette saison est une 4e place au Grand Prix d'Espagne.

Depuis le début de la saison, Kubica et son coéquipier Nick Heidfeld ont roulé aux avant-postes et l'écurie BMW a marqué des points lors des cinq premières épreuves de la saison, ce qui lui permet d'occuper le troisième rang du championnat des constructeurs. Mais ils n'ont pas encore réussi à se mêler à la lutte pour une victoire, monopolisée jusqu'ici par Ferrari et McLaren.