On veut donc permettre aux pilotes de se faire la main sur le tri-ovale de 2,66 milles avant la course du 7 octobre prochain, qui sera la 14e des 16 courses disputées cette année avec la «Car of Tomorrow» - la nouvelle voiture est introduite de façon progressive par NASCAR. Cinquante-deux équipes ont répondu présent, hier, et seront de retour en piste aujourd'hui.

Pierre-Marc Durivage

On veut donc permettre aux pilotes de se faire la main sur le tri-ovale de 2,66 milles avant la course du 7 octobre prochain, qui sera la 14e des 16 courses disputées cette année avec la «Car of Tomorrow» - la nouvelle voiture est introduite de façon progressive par NASCAR. Cinquante-deux équipes ont répondu présent, hier, et seront de retour en piste aujourd'hui.

L'arrivée de la nouvelle voiture pourrait avoir pour effet de resserrer le peloton sur des pistes comme Talladega et Daytona.

«Les écuries qui ont obtenu les meilleurs résultats avec la COT sont celles qui ont trouvé les bons ajustements pour perdre le moins de temps possible en virage, a expliqué Denny Hamlin, hier, en conférence de presse. La mise au point est beaucoup moins importante ici (on roule continuellement la pédale au plancher), alors on devrait voir une course très serrée.»

D'autant plus que la présence d'ailerons plus imposants sur la nouvelle voiture crée davantage d'appui aérodynamique et donc plus d'aspiration, une donnée fondamentale en course ovale et à plus forte raison sur les super-ovales.

Pilotage agressif

Autre chose: les pare-chocs avant et arrière de la COT sont placés à la même hauteur et sont presque à angle droit, ce qui favorise le bump drafting. «Je pense qu'on va voir un pilotage un brin plus agressif, a soutenu Jimmie Johnson, le champion en titre de la série Nextel. Les voitures ont plus d'appui et sont confortables à piloter. On devrait donc pouvoir risquer quelques touchettes et s'en tirer mieux qu'auparavant.»

«Je crois que l'on aura une course qui se rapproche beaucoup de celles des camionnettes, a poursuivi Hamlin. Tant mieux, car plusieurs soutiennent que les courses de la série Craftsman sont les plus excitantes sur super-ovale, simplement parce que les pilotes peuvent se servir de l'aspiration pour dépasser quand bon leur semble.»

Voilà qui donne une toute autre dimension aux essais auxquels participe Jacques Villeneuve. Le pilote québécois ne disputera pas la course Nextel du 7 octobre, mais il sera de la course de camionnettes, la veille, en plus de celle d'ARCA, l'avant-veille. Ce qu'il apprend ici ces jours-ci pourrait donc être doublement payant.