Ajoutez à cela des voitures de Formule Un qui auront pour but de sensibiliser les gens à l'environnement, et bien sûr, de nouvelles règles.

Salvatore Zanca

Ajoutez à cela des voitures de Formule Un qui auront pour but de sensibiliser les gens à l'environnement, et bien sûr, de nouvelles règles.

La prochaine saison de la F1, qui commencera le 18 mars à Melbourne, en Australie, devrait ressembler bien peu à celle qui s'est terminée en octobre dernier au Brésil, quand Alonso a remporté un deuxième titre de suite et que Schumacher a dit au revoir avec ses sept championnats, un nombre record, en poche.

Alonso a remporté le championnat des pilotes de F1 ces deux dernières années pour Renault, qui a aussi décroché le championnat des écuries. L'Espagnol apportera avec lui le prestigieux numéro 1, signifiant qu'il est le champion, chez McLaren.

«Je veux remporter d'autres titres mondiaux, c'est mon objectif de carrière. En remporter un signifie peut-être que vous aviez la meilleure voiture cette année-là, en remporter deux est un bel exploit selon moi, a déclaré Alonso sur le site Internet de son équipe cette semaine. Mais en remporter un autre, tous les grands noms du sport et les pilotes dont on se souvient ont remporté trois titres mondiaux ou plus.»

La liste des triples champions de F1 est très courte, se limitant à Jack Brabham, Niki Lauda, Nelson Piquet, Ayrton Senna, Jackie Stewart, Juan Manuel Fangio, Alain Prost et, évidemment, Schumacher.

Après avoir eu le flamboyant Flavio Briatore comme mentor et patron d'écurie, Alonso se retrouve avec le réservé et analytique Ron Dennis chez McLaren.

L'écurie McLaren de Dennis n'a pas remporté de championnat d'écurie depuis 1998 et un titre des pilotes depuis 1999, alors que Mika Hakkinen avait réalisé l'exploit. Raikkonen est venu près en 2003 et 2005, mais avec la venue projetée d'Alonso, il était inévitable qu'il se retrouve ailleurs en 2007.

Quand Schumacher a finalement pris sa retraite, Raikkonen est passé à Ferrari.

Voir le très réservé Raikkonen dans une Ferrari au rouge criard semble bizarre. Mais il était prêt pour un changement, étant demeuré sans victoire en 2006 après avoir récolté sept triomphes, autant qu'Alonso, en 2005.

L'année 2007 pourrait être celle du retour pour Ferrari, dont la dernière conquête significative remonte à 2004. Raikkonen et Felipe Massa ont régulièrement été parmi les meilleurs aux essais depuis deux mois.

Le nouveau coéquipier d'Alonso est Lewis Hamilton, un Anglais de 21 ans qui sera le premier pilote noir de la série. Il a remporté des championnats de GP2 et F3 ces deux dernières années et a pris le siège laissé libre par Juan Pablo Montoya, qui est maintenant en NASCAR.

L'écurie Renault misera sur un Norvégien tout neuf en Heikki Kovalainen, ainsi que sur le vétéran Giancarlo Fisichella.

Honda aura Jenson Button, qui sera en quête d'une deuxième victoire en carrière, ainsi qu'un nouveau design de voiture troquant les commanditaires habituels pour une image de la Terre se voulant un message pro-environnement.

Toyota, toujours avec le frère de Schumacher, Ralf; Williams, cherchant à revenir au plus fort de la lutte avec un moteur Toyota différent; et BMW-Sauber chercheront à enlever des points aux trois écuries de tête.

Red Bull, avec David Coulthard et Mark Webber, pourrait surprendre. Sa deuxième équipe, Toro Rosso, misera sur l'Américain Scott Speed, un pilote de deuxième année.

En queue de peloton seront encore Super Aguri et Spyker, qui s'appelait Midland l'an dernier.

Bien qu'il n'y aura pas de nouvelles équipes sur la grille de départ et pas de nouvelles courses, une est revenue et deux ont disparu. Le Grand Prix de Belgique est de retour après avoir connu des difficultés financières. Le Grand Prix d'Europe, tenu en Allemagne durant les années Schumacher, et le Grand Prix de Saint-Marin, à Imola, en Italie, ont été annulés.

Imola espère réintégrer le calendrier après avoir apporté des améliorations à la piste, mais l'Arabie Saoudite a annoncé une course en 2009 tandis que Singapour a démontré de l'intérêt en ce sens.

Il y aura plusieurs nouvelles règles, allant des séances d'essais aux pneus.

Les deux séances libres du vendredi seront prolongées de 60 à 90 minutes, et les équipes ne pourront utiliser que deux voitures dans chacune des séances. Elles pouvaient en utiliser trois l'an dernier.

Bridgestone fournira tous les pneus en 2007, après que Michelin se soit retiré à la fin de la dernière saison.

Le Grand Prix du Canada aura lieu le 10 juin à Montréal.