Vainqueurs des cinq dernières Coupes Nextel, Jimmie Johnson, Tony Stewart, Kurt Busch et Matt Kenseth ont embouti leur voiture et terminé très loin au classement des points au terme de cette course d'ouverture de la saison. Le favori des amateurs, Dale Earnhardt Jr., a vécu une situation semblable.

Mark Long

Vainqueurs des cinq dernières Coupes Nextel, Jimmie Johnson, Tony Stewart, Kurt Busch et Matt Kenseth ont embouti leur voiture et terminé très loin au classement des points au terme de cette course d'ouverture de la saison. Le favori des amateurs, Dale Earnhardt Jr., a vécu une situation semblable.

«Dans l'esprit de plusieurs, souligne Johnson, qui a réussi l'exploit rarissime de remporter la Great American Race et la Coupe Nextel l'an dernier, la saison commence véritablement cette semaine.»

Seulement quatre des 12 derniers champions de la Coupe ont terminé parmi les 15 premiers à Daytona. Un départ de lièvre ne signifie pas la victoire à la fin. Tony Stewart avait terminé dernier en 2002 à Daytona; il avait toutefois remporté le premier de ses deux championnats cette année-là. Vainqueur de l'épreuve à Daytona, Ward Burton avait terminé au 25 e rang du classement cumulatif.

«La semaine à Daytona, c'est une saison en elle-même, de dire Earnhardt Jr. Leur programme est complètement différent de celui qu'on retrouve sur une base hebdomadaire. Nous n'affichons aucun pessimisme si nous accusons du retard au classement et nous ne nous tracassons pas d'avoir endommagé notre véhicule. C'était uniquement la première course de l'année. Si nous accomplissons nos objectifs, nous savons que nous nous classerons parmi les 12 premiers à la fin de la saison.»

Il arrive toutefois que Daytona donne le ton. L'année dernière, six des dix premiers dans la course d'ouverture se sont classés parmi les 15 premiers à la fin de la saison.

Kevin Harvick, Mark Martin, Jeff Burton, Mike Wallace, David Ragan, Elliott Sadler, Kasey Kahne, DavidGilliland, Joe Nemechek et Jeff Gordon ont terminé parmi les dix premiers la semaine dernière. Pendant ce temps, Kenseth (27e), Earnhardt (32e), Kurt Busch (41e), Johnson (39e) et Stewart (43e) savent qu'ils doivent travailler avec ardeur pour remonter au classement.

Et dans le cas de Kenseth, la pente sera encore plus ardue s'il perd en appel; il avait écopé d'une punition de 50 points pour modifications illégales.