Depuis qu'il sait qu'il roulera dans la série canadienne de NASCAR, Andrew Ranger a encerclé les 3 et 4 août sur son calendrier, date du NAPA AUTOPRO 100 de Montréal, sur le circuit Gilles-Villeneuve. En plus de ses obligations en course, qui débuteront vendredi à 8h avec les essais libres, le Roxtonais s'adonnera à plusieurs conférences de presse et promotions pour ses commanditaires Wal-Mart et Procter and Gamble. Une situation qui ne l'embête pas du tout

Raphaël Doucet

Depuis qu'il sait qu'il roulera dans la série canadienne de NASCAR, Andrew Ranger a encerclé les 3 et 4 août sur son calendrier, date du NAPA AUTOPRO 100 de Montréal, sur le circuit Gilles-Villeneuve. En plus de ses obligations en course, qui débuteront vendredi à 8h avec les essais libres, le Roxtonais s'adonnera à plusieurs conférences de presse et promotions pour ses commanditaires Wal-Mart et Procter and Gamble. Une situation qui ne l'embête pas du tout

«C'est fatigant oui, mais j'aime bien le côté médias, avoue le pilote de 20 ans. On va être pas mal occupé jusqu'à vendredi matin. J'ai vraiment hâte! Montréal, c'est toujours super le fun et ça va l'être encore plus avec la présence de la série Busch (NASCAR américain). Le circuit est super, avec de beaux longs virages. Il est construit pour les Formule 1, mais les stock-car sont capables de rouler dans n'importe quel genre de circuit...»

Rester parmi les meneurs

Ranger sait exactement ce qu'il doit faire s'il ne veut pas répéter la même erreur qu'à Edmonton (21 juillet), alors qu'il s'était fait dépasser dans le dernier tour pour terminer deuxième.

«Avec ce type de voiture, tu peux pas rouler à fond tout le temps, précise le leader au classement des pilotes. On l'a vu à Edmonton: les pneus s'usent vite et les freins performent moins bien en fin de course. Il faudra donc que je reste parmi les meneurs et que je pousse à fond lors des cinq derniers tours. Je veux marquer le plus de points sur les circuits routiers, pour ensuite avoir moins de pression sur les ovales. Je vise donc le podium en fin de semaine.»