(Barcelone) Charles Leclerc est en tête. Max Verstappen est sur une lancée.

Publié le 18 mai
Joseph Wilson Associated Press

Le champion du monde en titre de Formule 1 a grugé l’avance de Leclerc en signant deux victoires consécutives, réduisant à 19 points l’écart derrière lui à l’aube du Grand Prix d’Espagne, dimanche.

La sixième escale de la saison sera le théâtre d’un autre choc entre Red Bull et Ferrari, qui a pratiquement relégué aux oubliettes les déboires de Lewis Hamilton et de Mercedes.

Le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, a indiqué que ses ingénieurs profiteront des deux semaines entre deux courses pour apporter d’importantes améliorations aux voitures de la Scuderia.

« Personne n’est surpris qu’on apporte des améliorations (à la voiture) à Barcelone, qui sera une course importante pour nous, a admis Binotto. J’espère que nos améliorations fonctionneront comme prévu, car dans ce cas nous pourrions obtenir un bon coup de pouce pour réduire l’écart qui s’est creusé derrière Red Bull. »

Leclerc a commencé la saison avec une victoire au Bahreïn, menant au doublé de Ferrari avec Carlos Sainz fils. Après que Verstappen eut nivelé les chances avec une victoire en Arabie saoudite, le Monégasque a signé une victoire dominante en Australie — confirmant ainsi que Ferrari avait de réelles chances de retourner parmi les équipes de pointe en F1.

Cependant, les victoires consécutives du Hollandais — celle de Red Bull sous le regard incrédule des’tifosi’en Italie, suivie d’une autre à Miami — ont réduit de plus de moitié l’écart de 46 points que Leclerc s’était forgé à l’aube du Grand Prix d’Italie.

Verstappen est toujours aux trousses de Leclerc, même s’il mène au chapitre des victoires en 2022 — avec trois contre deux —, puisqu’il a été contraint à l’abandon au Bahreïn et en Australie en raison de défaillances mécaniques. Leclerc, entre-temps, a fini sur la deuxième marche du podium à deux reprises, et son pire résultat jusqu’ici fut une sixième place en Italie.

Quand la voiture de Verstappen ne le laissait pas tomber, alors il parvenait à se maintenir devant Leclerc, un adversaire qu’il connaît depuis leur passage en karting, alors qu’ils étaient hauts comme trois pommes.

« Il reste encore beaucoup, beaucoup de temps, et c’est très serré avec Ferrari et les courses sont très relevées. Max et Charles se respectent énormément, ils adorent s’affronter en piste et je crois que c’est ce qu’on voit en ce moment, a raconté le directeur de Red Bull, Christian Horner, la semaine dernière. J’espérais que nous puissions éviter une autre saison comme celle de l’an passé, mais il semble que nous nous dirigeons vers le même genre de dénouement. »

Le circuit Barcelona-Catalunya de 4,6 km est bien connu des pilotes de F1, en raison de la course et des essais hivernaux qui s’y tiennent annuellement. Lors des essais en février dernier, Ferrari disposait d’ailleurs de la voiture la plus rapide.

Les amateurs de course catalans espéreront une bonne prestation de Sainz, qui occupe le cinquième rang du classement devant Hamilton, et Fernandez Alonso. Le double champion du monde connaît des difficultés jusqu’ici cette saison, étant limité à deux points de classement au volant de sa voiture Alpine.