(Miami) Le Français Simon Pagenaud, associé notamment au Brésilien Helio Castroneves dans une Acura de l’écurie Meyer Shank Racing, a remporté pour la première fois les 24 Heures de Daytona, dimanche en Floride.

Publié le 30 janvier
Agence France-Presse

Pour Pagenaud, qui a rejoint le MSR à l’intersaison après sept ans passés chez Penske, ce premier succès, de surcroit dans une épreuve prestigieuse du Championnat américain d’endurance, est plein de promesses pour la saison d’IndyCar à venir.

C’est la deuxième victoire remportée dans cette épreuve par l’équipe américaine, avec aussi le Britannique Oliver Jarvis et le Suédois Tom Blomqvist au volant, après l’édition 2012, quand elle s’appelait encore Michael Shank Racing.

PHOTO JOHN RAOUX, ASSOCIATED PRESS

Le bolide vainqueur, l'Acura de l’écurie Meyer Shank Racing

Le Wayne Taylor Racing, qui visait un quatrième sacre d’affilée avec Ricky Taylor, Filipe Albuquerque, Alexander Rossi et Will Stevens au volant, a fini à trois secondes, à la deuxième place.

Castroneves, vainqueur l’an dernier avec WTR, réussit donc un doublé avec deux équipes différentes. Il est l’homme des grandes courses, car il reste également sur une victoire aux derniers 500 Miles d’Indianapolis, en mai 2021, déjà sous bannière du MSR.

Les vainqueurs ont dû surmonter un début de course compliqué, marqué par une crevaison pour Castroneves puis un changement de capot moteur après 6 heures de course, ainsi qu’une pénalité pour vitesse excessive dans la voie des puits.  

A noter que l’autre Français en lice, Sébastien Bourdais, associé à Scott Dixon, Alex Palou et Renger van der Zande dans une Cadillac engagée par le Chip Ganassi Racing, a fini 14e, plombé par une longue réparation moteur.