Après une saison éprouvante et une attente angoissante pour obtenir la confirmation qu’il avait remporté le Championnat du monde des pilotes de Formule 1, Max Verstappen était pressé de commencer la fête. Il semble qu’il lui a été plus difficile d’en sortir.

Publié le 13 déc. 2021
Rob Harris Associated Press

Le soleil commençait déjà à se lever au-dessus d’Abou Dabi quand Verstappen a quitté les célébrations, vers 7 h, heure locale.

« Toutes les émotions, elles sortent », a déclaré le Néerlandais, les yeux bouffis, lors d’une visioconférence tenue lundi.

« Nous avons eu beaucoup de plaisir. Bien sûr, quand je me suis réveillé, ce n’était pas aussi plaisant. Je pense que je regrette ce dernier verre. »

Verstappen pourrait bien lancer une nouvelle ronde de célébrations après une possible décision à venir de la Cour d’appel internationale de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Les dirigeants de l’écurie Mercedes pourraient aller en appel du résultat de la dernière course de la saison, dimanche. Au volant de sa Red Bull, Verstappen a doublé Lewis Hamilton dans le dernier tour pour priver le champion en titre d’un huitième sacre en carrière, ce qui aurait constitué un record de l’histoire de la Formule 1.

Cependant, un message du patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, à Verstappen, a révélé un ton plus réconciliateur.

« Toto m’a envoyé un texto me félicitant pour ma saison et que je méritais de gagner (le championnat) », a relaté Verstappen.

« Ç’a été très gentil de sa part, bien sûr. Les émotions sur ce dernier tour sont très fortes chez les deux équipes. Les choses sont ce qu’elles sont. Nous verrons. »

Mercedes a perdu les deux protêts déposés dimanche sur la piste. L’un des protêts portait sur la possibilité que Verstappen ait enfreint les règles en dépassant Hamilton avant la fin de la période sur la piste de la voiture de sécurité.

L’autre protêt visait la procédure de relance de la course et le nombre de retardataires à qui on a donné le feu vert pour passer devant la voiture de sécurité.

Les responsables de Mercedes ont affirmé que Hamilton aurait gagné la course si tous les retardataires avaient reçu l’autorisation de doubler la voiture de sécurité, car il ne serait pas resté suffisamment de temps pour tenir un tour ultime entre Verstappen et le Britannique, à cause du temps qui aurait été requis pour compléter la manœuvre.

La confusion entourant ces règles et leur application a mené à des demandes pour plus de clarification.

« Vous allez regarder ce que nous pouvons faire ou ce qui aurait dû être fait », a déclaré Verstappen.

« C’est comme ça avec tous les types de décisions, n’est-ce pas ? C’est la même chose au football avec l’arbitre. Est-ce que ç’aurait dû être un penalty, est-ce qu’il n’aurait pas fallu appeler un penalty ? Que pouvons-nous améliorer ? Devrions-nous avoir un angle de caméra différent ? C’est certain que vous allez soulever ce genre de choses. »