À sa cinquième saison au plus haut niveau, Lance Stroll va devoir composer avec les attentes plus élevées liées à l’arrivée officielle d’Aston Martin en F1. Toujours aussi sûr de lui, le pilote montréalais de 22 ans s’est montré enthousiaste mercredi matin en prélude de la présentation de l’équipe.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

« C’est un nouveau chapitre dans l’histoire de notre équipe, a-t-il rappelé lors d’un point de presse virtuel avec les médias canadiens. Aston Martin a une grande histoire. La voiture est superbe et ce sera très excitant de la conduire [jeudi], à Silverstone. »

La saison 2020 s’étant prolongée jusqu’à la mi-décembre, Stroll n’a eu que quelques semaines de répit avant de plonger dans ce qui s’annonce comme une nouvelle aventure. Il a ainsi déjà pu évaluer la nouvelle AMR21 sur les simulateurs de l’équipe. « Il y a eu des changements [par rapport à 2020], mais la nouvelle réglementation aérodynamique rend les voitures plus lentes de façon significative, a-t-il expliqué. Toutes les équipes seront toutefois pénalisées de la même façon.

Nous avions une bonne voiture en 2020 et j’espère que nous avons réussi à progresser là où nous le pouvions afin d’être encore plus compétitifs cette saison.

Lance Stroll

Stroll s’est classé 11e d’un championnat du monde 2020 bouleversé par la pandémie. Après une série de bons résultats lors de la reprise des activités en juillet, le Canadien a contracté la COVID-19. Forfait en Allemagne, il a connu un passage à vide avant de rebondir en fin de saison avec une position de tête en Turquie et des troisièmes places en Italie et à Sakhir.

Les performances de son coéquipier Sergio Pérez – vainqueur à Sakhir et quatrième du championnat – ont aidé l’équipe Racing Point à prendre le quatrième rang du championnat des constructeurs, après n’avoir cédé la troisième place que lors du dernier Grand Prix de la saison.

Pérez est parti chez Red Bull, mais l’arrivée du quadruple champion du monde Sebastian Vettel permet à Aston Martin de viser encore la dernière marche du podium.

« Nous voulons encore lutter pour la troisième place, a expliqué Stroll. Nous l’avons manquée de justesse la saison dernière à cause de petits détails, des points manqués ici et là. La lutte est très vive en milieu de peloton, chaque point compte, comme on l’a vu en fin de saison.

« L’objectif est d’être éventuellement compétitif contre les meilleures équipes. De façon réaliste, c’est difficile de penser qu’on puisse rattraper Mercedes présentement, ils ont vraiment la meilleure équipe. Par contre, nous avons été aussi rapides que Red Bull à quelques reprises l’année dernière. Il y a encore du travail, mais je crois que nous allons dans la bonne direction.

Personnellement, je veux être plus constant, maximiser toutes les occasions, marquer des points à chaque course. L’an dernier, j’ai eu un bon début, mais j’ai été moins constant dans la deuxième partie de la saison.

Lance Stroll

Stroll ne s’inquiète pas de côtoyer un pilote du calibre de Vettel. « C’est excitant de l’avoir comme coéquipier. Il a beaucoup d’expérience et nous avons une bonne relation jusqu’à maintenant. J’ai hâte de voir ce qu’il pourra apporter pour développer la voiture avec moi.

« Cela dit, c’est aussi un autre gars que tu veux battre sur la piste. À l’usine, dans les puits, nous travaillons ensemble pour l’équipe, mais quand j’ai mon casque, je veux simplement battre tous les autres pilotes, lui aussi. »